Alain Hyardet, conseiller du président Rivière à Perpignan - Icon Sport
 
Article
commentaires
XV de France

Alain Hyardet: "En France, c’est notre formation qu’il faut revoir"

Hyardet: "En France, c’est notre formation qu’il faut revoir"

Par Julien PUYUELO
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 03/07/2014 à 18:50 -
Par Julien PUYUELO - Le 03/07/2014 à 18:50
Ancien international et aujourd’hui conseiller du président Rivière à l’Usap, Alain Hyardet (2 sélections) évoque quelques-unes des raisons qui peuvent expliquer les difficultés actuelles du XV de France. Plus que le format du championnat ou la concurrence des étrangers, il est convaincu que la base du problème est la formation. Une thèse défendue également par Mourad Boudjellal.

L’équipe de France

"Je ne suis pas dans le groupe France donc il m’est très difficile de donner de façon ferme et définitive les raisons de ces mauvais résultats. Mais lors de mon premier passage à l’Usap, entre 1996 et 1999, j’avais assisté à des matchs de Rugby League en Australie et en Nouvelle-Zélande et je m’étais forgé la conviction qu’il fallait travailler sur la technique individuelle. Quand, techniquement tu sais faire une passe de vingt mètres de chaque côté, que tu sais jouer au pied, que tu as toutes les armes techniques, tu peux tout greffer derrière, du projet tactique très simple jusqu’au projet le plus complexe. Aujourd’hui, on s’aperçoit que techniquement, on est en retard. Je suis gêné quand je lis que le problème des moins de 20 ans qui viennent de finir sixièmes de la Coupe du monde est physique (lire l'interview accordée par Fabien Pelous sur le sujet). Je crois que le problème est technique et il faut que tous nos meilleurs formateurs puissent s’occuper de ces problèmes techniques".

Les étrangers en Top 14

"Ils sont là car ils sont capables de faire des choses que certains joueurs français ne sont pas capables de faire. Quand on voit la façon dont Wilkinson gère un match, on se dit que c’est lui le meilleur, donc on choisit le meilleur. Alors équipons nos joueurs pour qu’ils puissent être aussi bons : savoir taper des deux pieds, scorer des deux pieds, gérer une partie… au fond, je suis persuadé que nous avons d’aussi bons jeunes, sinon meilleurs, que les nations du Sud mais il faut les faire travailler et ils joueront. Je discutais un jour avec un manager australien et lui disait qu’en Europe on considérait qu’un joueur était à maturité à 30 ans. Il m’a répondu qu’à 30 ans un joueur n’est plus fait pour le rugby : il a été blessé, il a une famille et il veut négocier un dernier contrat, tout le contraire d’un jeune joueur ! Par contre, ça veut dire que dès l’âge 12 ans, ils travaillent sur tous les aspects : tactique, technique, physique, mental. En France, les joueurs qui sortent des centres de formation à 22 ans jouent déjà depuis au moins 10 ans, on peut donc considérer qu’ils ont eu le temps de s’équiper pour être performant ! Après, il est évident que tout le monde ne peux pas jouer au plus haut niveau mais au moins créons les conditions pour que ces mecs puissent y jouer".

La formation

"Pendant quelques années, les Néo-Zélandais n’arrivaient plus à boucler la boucle en termes de formation. Tous les meilleurs joueurs partaient à l’étranger négocier un dernier contrat à la fin de leur aventure avec les All Blacks. Aujourd’hui, les anciens internationaux reviennent à la base, aident à la formation des jeunes joueurs et font passer le message. Car, j’en suis convaincu depuis longtemps, c’est notre formation qu’il faut revoir".

Alain Hyardet - Perpignan
Alain Hyardet - Perpignan - Icon Sport
 
 

commentaires


  • oupsss05/07/2014 21:41

    @poulout ça voudrai aussi dire des squads a 60 joueurs .. Mais pourquoi pas ..le bouclier au premier c est logique mais le charme des phases finales est incomparable ..quand aux revenus générés ça reste hypothétique car s il y a du rugby tout les soirs a la télé ça risque de lasser ,sans compter que trouver 4 équipes capable de compléter le plateau c est pas gagné .. En super rugby c est pour l instant 3 pays pour 15 équipes ..

  • poulout05/07/2014 20:13

    Moi je serais plus favorable à passer au Top 16 ou Top 18. En augmentant le nombre d'équipes on augmente de fait le nombre de joueurs potentiellement sélectionnables. En augmentant le nombre de matchs (pourquoi ne pas jouer en semaine comme le foot?), on augmente le turnover des joueurs dans les équipes et par conséquent on implique l'ensemble de l'effectif, en donnant plus de temps de jeu aux jeunes par exemple. Sans compter les revenus supplémentaires que cela engendrerait. Autre solution, donner le bouclier au premier à l'issue de la phase régulière du championnat et créer une coupe de la ligue, avec élimination directe et finale au stade de France richement dotée et pourquoi pas qualificative pour la coupe d'Europe permettant là encore à tous le monde de jouer. Plus il y aura de matchs plus les jeunes joueront.

  • oupsss05/07/2014 19:22

    @poulout article pour article je t e renvoies a mon tour vers les déclarations de Jones qui dit ne pas comprendre la venue massive d étrangers en france au détriment de nos joueurs .. Ensuite comment montrer ce que tu peux produire quand tu ne joue pas ...a noter que nombre d intervenants disent ou pensent la même chose .. Entraîneurs de haut niveau compris ...a l heure actuelle les clubs qui recrutent tous ces top joueurs .. Font le malheur de l EDF .. C est un fait ,pas un avis ...