AFP

TOURNOI DES 6 NATIONS - Le XV de France bat le pays de Galles après 100 minutes de jeu (20-18) !

100 minutes... puis la délivrance !

Le 18/03/2017 à 18:03Mis à jour Le 18/03/2017 à 18:40

6 NATIONS - Ce samedi, le XV de France a terminé son Tournoi par une troisième victoire en battant le pays de Galles au Stade de France (20-18) grâce à un essai de Chouly transformé par Lopez à la 100e minute ! Celle-là, les Bleus sont allés la chercher avec les tripes. Et sont certains de monter sur le podium de cette édition 2017.

Les Bleus jouaient gros lors de ce dernier match du Tournoi 2017. Ils avaient dans leurs mains une possible deuxième place au classement et surtout la promesse d'un avenir (un peu) plus radieux. S'ils se sont longtemps heurtés à de solides Gallois, les hommes de Guy Novès ont arraché la victoire (20-18) au terme d'une fin de match rocambolesque, 21 minutes d'arrêts de jeu et un essai de Damien Chouly transformé par Camille Lopez.

Une "fin" de match (presque une troisième mi-temps) passée devant l'en-but adverse, à enchaîner des mêlées fermées ponctuées par des pénalités de M. Barnes, des changements, un arbitrage vidéo, deux tournées au bar et...pardon, on s'égare. Bref, 100 minutes au total pour parvenir à renverser le pays de Galles.

La joie de Camille Chat (XV de France) - 18 mars 2017

La joie de Camille Chat (XV de France) - 18 mars 2017AFP

L'entrée décisive de Dupont

C'est donc finalement Chouly qui est parvenu à passer la ligne pour délivrer son équipe, son staff et tout le public du Stade de France, incrédule devant la tournure historique de cette rencontre mais aussi certainement admiratif de l'entrée en jeu du jeune Antoine Dupont, décisif, qui a beaucoup attaqué la ligne et n'a pas semblé ressentir la moindre pression.

Rémi Lamerat - XV de Fance

Rémi Lamerat - XV de FanceAFP

Le moins bon ? En fin de première période notamment, avec un ballon abandonné aux Gallois et des erreurs difficilement pardonnables (chandelle en touche de Dulin, 30e ; long jeu au pied de Trinh-Duc en ballon mort, 37e ; renvoi de Lopez sur North, 40e+1).

Privés de ballon en deuxième période en Angleterre et en Irlande, les joueurs du XV de France ont cette fois-ci eu la possession lors du deuxième acte (68%). Pour autant, ils ne sont pas parvenus à mettre leur jeu en place. Mais, largement dominateurs en mêlée fermée, ils ont su faire basculer le match en leur faveur. Au courage. Au mental. Cela avait été l'inverse en novembre face aux All Blacks et à l'Australie, ainsi qu'en Angleterre début février. Alors, c'est encore plus à souligner. Serait-ce enfin le déclic attendu ?

Damien Chouly - XV de France

Damien Chouly - XV de FranceAFP

0
0