Icon Sport

6 nations - Virimi Vakatawa (XV de France), alerte défense !

Vakatawa, alerte défense !

Le 13/02/2017 à 16:27

6 NATIONS - Coupable sur les deux essais écossais, Virimi Vakatawa (24 ans, 10 sélections) a fait ressurgir ses lacunes défensives. Seul joueur sous contrat fédéral, l’ailier d’origine fidjienne paye incontestablement son manque de repères défensifs en compétition.

"Vous avez raison, je ne suis pas au niveau aujourd’hui, je retourne au travail. Merci à tous pour votre soutien". Si ça, ce n’est pas un mea culpa… Près de deux heures après la laborieuse victoire du XV de France face à l’Ecosse (22-16), Virimi Vakatawa (24 ans, 10 sélections) laissait échapper un gazouilli à la limite de l’auto-flagellation. A défaut d’être tranchant comme à son habitude, le trois-quarts aile tricolore a au moins eu la lucidité d’admettre la médiocrité de sa prestation. La pire depuis ses débuts en équipe nationale le 6 février 2016 face à l’Italie (23-21). Alors qu’il s’était rendu indispensable en inscrivant 5 essais en 10 titularisations, l’ancien Racingman a réveillé dimanche après-midi sur la pelouse du Stade de France ses vieux démons défensifs. Arrêt sur images !

Toujours ces difficultés sur les 3 contre 1

17e minute de jeu : sur une passe du centre Huw Jones pour Stuart Hogg, "Viri" se laisse aspirer. Le retour de Baptiste Serin n’y pourra rien. L’arrière du XV du Chardon inscrit le premier essai de la rencontre (3-5). En montant naïvement, Vakatawa a démontré qu’il n’avait toujours pas balayé ses grosses erreurs de placement. "Quand une vague lui arrive dessus avec des 3 contre 1, on réalise un gros travail pour essayer de lui faire comprendre comment se retourner pour aller chercher son trois-quarts aile si c'est en débordement, comment fermer…", nous expliquait en novembre dernier l’ancien demi de mêlée international Aubin Hueber en charge des U19. Pour l’heure, ce travail spécifique au CNR de Marcoussis prouve que rien ne remplace la compétition. Le statut unique de Virimi Vakatawa, seul joueur français sous contrat fédéral, et seul international au monde à ne pas avoir de club, n’a-t-il pas, in fine, ses limites ?

Virimi Vakatawa (XV de France) face à l'Ecosse - février 2017

Virimi Vakatawa (XV de France) face à l'Ecosse - février 2017Icon Sport

" Il nous a sauvé quelques fois la mise. On ne va pas s’arrêter sur ça (Yoann Huget)"

43e minute de jeu : sur un offload de Finn Russell, le trois-quarts aile tricolore se jette comme un cadet et libère un boulevard pour l’ailier Tommy Seymour qui tape à suivre. Vous connaissez la suite… essai de Tim Swinson (13-16). Bon, ok, Scott Spedding, trompé par le rebond du ballon, n’est pas non plus exempt de tout reproche. Mais une nouvelle fois, le manque de clairvoyance et d’analyse situationnelle de Vakatawa ont couté cher au XV de France. "Parfois, le fait de vouloir couper la trajectoire du ballon peut être payant", explique Yoann Huget. "Il faut prendre une décision en une fraction de seconde. Malheureusement, c’est contre lui sur ce match mais il nous a sauvé quelques fois la mise. On ne va pas s’arrêter sur ça".

Diminué par une douleur musculaire

"Viri", lui, s’est arrêté sur ça. Pour la première fois en dix matches, l’ailier d’origine fidjienne a cédé sa place en cours de jeu. Remplacé à la 53e minute par Yoann Huget, le finisseur du XV de France regagnait directement le vestiaire. Tête basse. Un refuge pour dissimuler sa contre-performance ? "Il était plus gêné par une petite douleur musculaire qu’en-dedans mentalement", nous confiait le trois-quarts centre Rémi Lamerat à l’issue de la rencontre tout en reconnaissant que le joueur était attristé par sa performance. "Après, se priver d'un joueur comme ça, c'est un peu dommage, mais quand on voit que c'est Yoann Huget qui le remplace, ça fait la maille aussi. On espère qu'il va vite se soigner pour être en forme pour l'Irlande". Mais au-delà des soins, Guy Novès devra peut-être envisager autre chose que des entraînements à Marcoussis pour faire de Virimi Vakatawa un joueur complet. Un vrai joueur de rugby à 15, tout simplement.

Virimi Vakatawa (XV de France) face à l'Ecosse - février 2017

Virimi Vakatawa (XV de France) face à l'Ecosse - février 2017Icon Sport

0
0