AFP

XV DE FRANCE - 23 joueurs utilisés mais aucun forfait à déplorer... Guy Novès peut souffler !

23 joueurs utilisés mais aucun forfait à déplorer... Novès peut souffler !

Le 07/03/2016 à 09:30

6 NATIONS - Une nouvelle fois, nombreux ont été les internationaux à jouer en Top 14 avant d'enchaîner avec un match du XV de France. Mais le sélectionneur Guy Novès peut se satisfaire d'une chose: aucun forfait n'est à déplorer...

Ils ont joué 80 minutes

Ils sont au nombre de 10. Soit un tiers du groupe convoqué par Guy Novès. C’est beaucoup et nul doute que le début de la semaine sera consacré à la récupération. Du côté de Toulouse, Ugo Mola n’a pas ménagé ses internationaux puisque Maestri, Fickou, Médard et Bézy ont disputé 80 minutes. Si l’arrière stadiste s’est illustré avec un bel essai et pas moins de 10 défenseurs battus contre Brive, Sébastien Bézy a lui pris un coup derrière la tête en ratant la transformation (facile) de la gagne à Amédée-Domenech. Brillant lors de l’entame de cette saison, le demi de mêlée toulousain traverse une période un peu plus délicate et n’a pas forcément réussi à s’imposer comme un titulaire indiscutable lors de ses 3 premiers matches du Tournoi.

Sébastien Bézy (Toulouse) a été contré au moment de transformer

Sébastien Bézy (Toulouse) a été contré au moment de transformerIcon Sport

Week-end également compliqué pour Hugo Bonneval (Stade français), fautif sur l’essai palois de Butler lors de la défaite au Hameau (19-12). Jules Plisson (Stade français), Rémi Lamerat (Castres), Paul Jedrasiak et Wesley Fofana (Clermont) ont aussi joué un match entier, tout comme Bernard Le Roux (Racing 92) qui avait besoin de temps de jeu.

Ils étaient titulaires et ont été remplacés

9. De retour à la compétition, Scott Spedding (Clermont) a montré un visage très intéressant durant les 75 minutes qu’il a disputées contre Grenoble (2 franchissements notamment). Son coéquipier, Sébastien Vahaamahina (65 minutes), a eu un gros volume de jeu mais s’est fait pénaliser à 3 reprises. Les Parisiens Antoine Burban (73 minutes) et Djibril Camara (67 minutes) n’ont pas ménagé leurs efforts mais ont dû sortir sur blessure, le premier après un coup et une suspicion de KO et le second pour un souci à un mollet. En théorie sans grande gravité. Le deuxième ligne Alexandre Flanquart (66 minutes) s’en est sorti pour sa part sans dommage du déplacement dans le Béarn.

Scott Spedding (Clermont) face à Grenoble - 4 mars 2016

Scott Spedding (Clermont) face à Grenoble - 4 mars 2016Icon Sport

De leur côté, les piliers rochelais Uini Atonio (63 minutes) et Vincent Pelo (54 minutes) ont vraiment souffert face à la puissance du pack de Toulon au sein duquel Xavier Chiocci (59 minutes) s’est montré à son avantage. Enfin, le troisième ligne toulousain Yacouba Camara a joué 57 minutes sur le terrain de Brive.

Ils étaient remplaçants et sont entrés en jeu

Placé sur le banc des remplaçants, le pilier droit parisien Rabah Slimani (29 minutes) n’a pas pu cette fois être décisif et renverser la vapeur lors du déplacement à Pau. Durant ses 25 minutes sur la pelouse de l’Altrad Stadium, l’ouvreur François Trinh-Duc a montré qu’il avait faim de ballons alors que Jonathan Danty (Stade français, 13 minutes) et Camille Chat (Racing 92, 20 minutes) n’ont pas eu besoin de puiser dans leurs réserves.

En tout, pas moins de 23 joueurs auront joué le week-end précédent le déplacement en Ecosse. Soit le même nombre que lors du match au pays de Galles.

Rabah Slimani (Stade français) face à Pau - 5 mars 2016

Rabah Slimani (Stade français) face à Pau - 5 mars 2016AFP

Ouf ! Ils étaient au repos...

8. Soit le nombre d’éléments qui ont donc pu souffler. A commencer par le talonneur et capitaine Guilhem Guirado, très sollicité ces dernières semaines (dont 224 minutes avec les Bleus). Il était temps qu’il se repose un peu car le XV de France ne peut pas à l’heure actuelle se passer de lui. Wenceslas Lauret (Racing 92), qui a joué les 3 matches des Bleus en intégralité, a été ménagé tout comme Damien Chouly (Clermont), Loann Goujon et Jefferson Poirot (UBB), Maxime Machenaud (Racing 92), Maxime Mermoz (Toulon) et Virimi Vakatawa (FFR).

0
0