Icon Sport

France-Italie (23-21), les notes: Virimi Vakatawa éblouissant, Sébastien Bézy passe à côté

Nos notes: Vakatawa éblouissant, Bézy passe à côté

Mis à jourLe 07/02/2016 à 10:58

Publiéle 07/02/2016 à 10:20

Mis à jourLe 07/02/2016 à 10:58

Publiéle 07/02/2016 à 10:20

Article de Clément Mazella
Dans cet article

TOURNOI 6 NATIONS - Très attendus, Sébastien Bézy et Virimi Vakatawa ont connu des débuts bien différents contre l'Italie: l'un a déçu, l'autre crevé l'écran. A noter la pâle copie rendue aussi par la première ligne tricolore. Nos notes.

Maxime Médard : 6

  • On a aimé : Sa faculté à faire joueur derrière lui : 4 offloads à son actif. En plus d’un franchissement et 5 défenseurs battus.
  • On n’a pas aimé : Son premier duel en l’air perdu en début de match.
  • Bilan : Intéressant. Il aime attaquer et ça se sent.

Hugo Bonneval : 5,5

  • On a aimé : Il n’a pas eu beaucoup d’occasions mais il a su marquer la seule qui s’est offerte à lui.
  • On n’a pas aimé : Ses 3 ballons perdus. A ce niveau, c’est trop pénalisant.
  • Bilan : Du déchet à gommer malgré une envie de bien faire.

Gaël Fickou : 5

  • On a aimé : Sa pénalité rapidement jouée pour l’essai de Chouly.
  • On n’a pas aimé : Sa discrétion pour un joueur qui devait prendre ses responsabilités au sein d’une ligne d’attaque très jeune.
  • Bilan : Un peu trop discret.
Gaël Fickou (France) face à l'Italie - 6 février 2016
Gaël Fickou (France) face à l'Italie - 6 février 2016 - Icon Sport

Jonathan Danty : 5

  • On a aimé : Son envie d’aller défier la défense italienne et de mettre du jus dans ses percussions.
  • On n’a pas aimé : Ses deux ballons perdus.
  • Bilan : Correct dans l’ensemble. Mais on sait qu’il est capable de mieux.

Virimi Vakatawa : 7,5

  • On a aimé : Il a su faire face à la pression. Offensivement, il a été le meilleur Français. Sur chaque action, on a senti que quelque chose pouvait se passer. Décisif sur l’essai de Bonneval et auteur de sa première réalisation en Bleu.
  • On n’a pas aimé : RAS
  • Bilan : Examen de passage plus que réussi. On souhaite vivement le revoir contre l’Irlande.

Jules Plisson : 6,5

  • On a aimé : Sa prise de responsabilité alors que le XV de France était dos au mur. Prend la suite de Bézy avec succès (3/3) et les clés du camion de l’animation dans les 20 dernière minutes.
  • On n’a pas aimé : Sa première période pour le moins discrète.
  • Bilan : Il est monté en régime. Et heureusement pour les Bleus.
La joie de Jules Plisson (XV de France) - 6 février 2016
La joie de Jules Plisson (XV de France) - 6 février 2016 - Icon Sport

Sébastien Bézy : 4

  • On a aimé : Sa faculté à se sortir de plusieurs situations compliquées.
  • On n’a pas aimé : Très peu d’initiatives personnelles alors qu’il les multiplie en club. Rate ses 3 tentatives de but et perd deux ballons bêtement. Sans oublier deux plaquages manqués.
  • Bilan : On attendait énormément de lui : il a déçu.

Yacouba Camara : 5

* a remplacé Louis Picamoles (non noté) à la 15e

  • On a aimé : Son envie de faire jouer après contact. S’est très rapidement mis dans le rythme.
  • On n’a pas aimé : Plus en difficulté après la pause malgré un sans-faute en défense (9/9).
  • Bilan : Sobre. A encore besoin de prendre du coffre...

Damien Chouly : 5,5

  • On a aimé : Aligné pour sa science de la touche, il a excellé dans ce secteur. Marque un essai important en coin.
  • On n’a pas aimé : Il a encore perdu des duels (face à Parisse 5e et pénalisé pour un ballon gardé au sol 30e).
  • Bilan : Son expérience a été utile, c’est certain. Mais il a aussi subi, comme les copains du pack.

Wenceslas Lauret : 5

  • On a aimé : Son gros champ d’action. A la pointe du combat...
  • On n’a pas aimé : ... mais il a trop subi sur les impacts. Rate 4 plaquages sur 14 et perd deux ballons. Trop de déchet.
  • Bilan : Des hauts et des bas. Il lui reste du boulot pour être un titulaire indiscutable.
Wenceslas Lauret et Jules Plisson (XV de France) face à l'Italie - 6 février 2016
Wenceslas Lauret et Jules Plisson (XV de France) face à l'Italie - 6 février 2016 - AFP

Yoann Maestri : 4,5

  • On a aimé : Pour les tâches obscures, vous pouvez toujours compter sur lui.
  • On n’a pas aimé : Sa fébrilité défensive (3 plaquages ratés) et sa faible réactivité sur l’essai de Canna.
  • Bilan : Pour un cadre, on attendait autre chose. Il nous doit vite une revanche.

Paul Jedrasiak : 6,5

  • On a aimé : Sa fougue, sa disponibilité et ses charges pleine de détermination. Réussi aussi un 100% au plaquage.
  • On n’a pas aimé : Il a baissé physiquement au retour des vestiaires.
  • Bilan : Une des bonnes surprises. Clairement, il a le potentiel pour s’installer sur la durée.

Rabah Slimani : 4,5

  • On a aimé : Son investissement en défense.
  • On n’a pas aimé : Pas forcément à son aise en mêlée alors que c’est son point fort.
  • Bilan : Une copie décevante.
Rabah Slimani (France) face à l'Italie - 6 février 2016
Rabah Slimani (France) face à l'Italie - 6 février 2016 - AFP

Guilhem Guirado : 4,5

  • On a aimé : Sa précision sur les lancers en touche et son abattage en défense (15 plaquages, meilleur du match).
  • On n’a pas aimé : Il a bien trop subi dans la dimension physique (s’est fait repousser sur plusieurs mètres par l’ailier Sarto !) ainsi qu’en mêlée. Il ne nous avait pas habitués à cela depuis bien longtemps...
  • Bilan : S’est-il mis trop de pression en raison de son nouveau rôle ? Peut-être bien...

Eddy Ben Arous : 4,5

  • On a aimé : …
  • On n’a pas aimé : Sa discrétion dans les rucks, alors qu’il gratte souvent des munitions. Peu présent en défense (2/3 au plaquage) et pas à l’aise en mêlée.
  • Bilan : Comme Slimani, une copie décevante.
0 commentaire
Vous lisez :