Atonio, Poirot, Flanquart, Camara et Thomas - Rugbyrama
6 Nations

6 Nations, XV de France: Atonio, Poirot, Flanquart, Camara, Thomas... Les 5 choix forts de Guy Novès

Atonio, Poirot, Flanquart, Camara, Thomas... Les 5 choix forts de Novès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/02/2016 à 14:04 - Publié le 11/02/2016 à 13:03
Par Vincent Péré-Lahaille - Le 11/02/2016 à 14:04

TOURNOI DES 6 NATIONS - Pour le deuxième match du XV de France face à l’Irlande (samedi, 15h25), Guy Novès a procédé à six changements par rapport au match contre l’Italie. En titularisant notamment les piliers Atonio et Poirot, le deuxième ligne Flanquart, le troisième ligne Camara et le trois-quarts aile Thomas, le sélectionneur des Bleus a effectué cinq choix forts. Explications.

Uini Atonio (26 ans, 197 cm, 142 kg, 11 sél.)

On ne l’attendait plus comme titulaire. Qui plus est à la place de Rabah Slimani qui semblait s’être imposé comme le titulaire incontesté au poste de pilier droit. Véritable attraction du dernier Tournoi des 6 Nations, le Rochelais avait apporté de sérieuses garanties comme impact player avant de disparaître complètement lors de la dernière Coupe du monde. "J’espère que le fait que Rabah et Eddy ne démarrent pas le match, ça va les agacer", souligne malicieusement Novès. "On avait envie que tout le monde se sente impliqué. On avait envie d’amener un peu de fraîcheur".

De la fraîcheur, de la puissance pour bousculer la première ligne irlandaise toujours privée de Cian Healy et Mike Ross. Reste à savoir si Uini Atonio aura la caisse pour supporter les temps de jeu à répétition du XV du Trèfle. Qui plus est sur une pelouse du Stade de France qui s’annonce particulièrement lourde en raison des conditions climatiques.

Uini Atonio (XV de France) face à l'Angleterre - 15 août 2015
Uini Atonio (XV de France) face à l'Angleterre - 15 août 2015 - Icon Sport

Jefferson Poirot (23 ans, 182 cm, 118 kg, 1 sél.)

Et si c’était l’heure de Jefferson Poirot ? Depuis un an, le pilier de l’Union Bordeaux-Bègles est une valeur sûre du pack girondin. Et sa titularisation était de plus en plus évoquée alors qu’Eddy Ben Arous est quelque peu en-dedans depuis la Coupe du monde. "Il nous a séduits", avoue Novès. "Ce n’est pas un pari. C’est un choix réfléchi. Jefferson a eu un comportement en mêlée contre les Italiens qui correspondait à ce qu’on attendait de lui. Je ne vais pas dire qu’il est au-dessus parce que tout le monde a bien vu qu’on aurait pu perdre contre les Italiens. Maintenant, avec Yannick (Bru), on attend de le voir face à une dimension, une expérience supérieure. On veut voir si on pourra compter sur lui dans l’avenir".

Jefferson Poirot (Bordeaux-Bègles) - 6 janvier 2016
Jefferson Poirot (Bordeaux-Bègles) - 6 janvier 2016 - AFP

Alexandre Flanquart (26 ans, 204 cm, 120 kg, 18 sél.)

Particulièrement à son avantage face à l’Italie, Paul Jedrasiak disparaît donc du XV de départ au profit du deuxième ligne parisien ! Pourquoi ? Pour contrer les 210 cm de l’Irlandais Devin Toner, la titularisation d’Alexandre Flanquart s’imposait. "La touche sera bien évidemment très importante", confie Guy Novès. "C’est un secteur à partir duquel les Irlandais font des ballons portés qui peuvent être dramatiques pour l’équipe adverse. Évidemment, on a dans notre tête une envie de les contrer dans ce secteur". Mis en difficulté sur sa conquête, le XV de France comptera ainsi sur la taille de Flanquart et la science de Chouly en touche pour contrarier l’alignement irlandais sans doute le meilleur au monde.

Alexandre Flanquart, deuxième ligne de l'équipe de France - aout 2015
Alexandre Flanquart, deuxième ligne de l'équipe de France - aout 2015 - Icon Sport

Yacouba Camara (21 ans, 195 cm, 108 kg, 1 sél.)

Avec le forfait de Louis Picamoles, Damien Chouly glisse logiquement en numéro 8, un poste qu’il occupe par intermittence en club. Mais la titularisation du Toulousain Yacouba Camara est une petite surprise dans la mesure où deux plaqueurs-gratteurs - Wenceslas Lauret et Antoine Burban – pouvaient s’imposer pour contrer les Irlandais dans le jeu au sol. Guy Novès a finalement privilégié la continuité dans le jeu courant. "Si on part du principe qu’on met 2 plaqueurs-gratteurs, c’est qu’on pense que l’on passe son temps à défendre", explique le sélectionneur-manager. "On aimerait imposer notre jeu et avoir une certaine fluidité. Maintenant, il faut demander à Yacouba d’être encore plus efficace et à la hauteur d’un plaqueur-gratteur. Il faut passer la vitesse supérieure".

Le raffut de Yacouba Camara (France) contre l'Italie - 6 février 2016
Le raffut de Yacouba Camara (France) contre l'Italie - 6 février 2016 - Icon Sport

Teddy Thomas (22 ans, 185 cm, 96 kg, 4 sél.)

C’est LE choix fort de Guy Novès sur ce match contre l’Irlande. Malgré son faible temps de jeu depuis plusieurs mois (il a effectué son retour à la compétition contre Oyonnax au mois de janvier, NDLR), le sélectionneur du XV de France n’a pas hésité une seule seconde à titulariser le trois-quarts aile du Racing 92 qui prend donc la place de Hugo Bonneval, auteur d’un essai face à l’Italie. "Pour l’avoir vu évoluer il y a plusieurs mois, je pense que Teddy a un certain talent", insiste Guy Novès. "Il est revenu récemment à la compétition. Il faut aussi grossir notre groupe de talent. Il a l’opportunité de montrer s’il est prêt à saisir sa chance et de s’inscrire dans ce groupe. Il a tous les critères pour. Je ne vais pas vous dire que nous serons plus indulgent avec lui. Mais pour le moment, il a une attitude parfaite. Il travaille beaucoup et travaille peut-être pour son avenir".

Teddy Thomas. Irlande-France, 14 février 2015
Teddy Thomas. Irlande-France, 14 février 2015 - Icon Sport
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×