Icon Sport

Tournoi des 6 Nations - France U20: Gabriel N’Gandebe, la fusée des Bleuets

N’Gandebe, la fusée des Bleuets

Mis à jourLe 24/02/2016 à 14:29

Publiéle 24/02/2016 à 14:29

Mis à jourLe 24/02/2016 à 14:29

Publiéle 24/02/2016 à 14:29

Article de Laurent GENIN

6 NATIONS - Le joueur de Massy a fait forte impression pour ses premières sorties avec l’équipe de France moins de 20 ans. Gabriel N’Gandebe a offert un ballon d’essai à Damian Penaud contre l’Italie et a inscrit le sien contre l’Irlande. Surtout, c’est sa vitesse de course qui a scotché les défenseurs adverses et frappé les observateurs. Découverte de cet ailier prometteur.

Au départ, Gabriel N’Gandebe a débuté par le foot mais l’ambiance ne lui plaisait pas. Le natif de La Courneuve a donc choisi de bifurquer vers le rugby sur les conseils de son prof de sport. "J’aimais bien l’ambiance parce que j’étais avec des potes", nous expliquait-il mardi. Passé par Bobigny, il rejoint Massy en cadets, le club qui a formé ou vu passer Marlu, Lamboley, Millo-Chluski, Bastareaud ou, plus récemment, le néo-international Yacouba Camara et le Clermontois Judicaël Cancoriet.

"C’est une bonne école. J’ai été très bien accueilli. J’ai des coachs qui m’ont beaucoup appris. Tout se passe bien", indique N’Gandebe, toujours en Essonne actuellement. Quelqu’un le connaît parfaitement: Didier Faugeron, consultant à Massy et entraîneur des trois-quarts chez les moins de 20 ans. "Au départ, c’est un joueur que j’avais mentionné au staff de rugby à 7. Thierry Janeczek (responsable de France 7 développement, ndlr) l’a d’ailleurs pris avec lui pour des tournois dans lesquels il a brillé", nous précisait Faugeron début février. "Une belle expérience" de l’aveu de N’Gandebe.

Faugeron: "Il arrive à très bien faire jouer les autres"

À XV, il a d’abord séduit avec l’équipe de France moins de 19 ans. Début janvier contre l’Italie (17-14), en 40 minutes passées sur la pelouse de La Seyne, il marque un essai. Convoqué avec les Bleuets pour le Tournoi, il fait parler de lui dès son premier match contre la jeune Squadra Azzurra (40-3). "Il arrive à très bien faire jouer les autres. On a vu sur l’essai de Damian Penaud qu’il a été capable de bien porter le ballon et d’être efficace sur le dernier geste pour faire marquer son partenaire"", apprécie Didier Faugeron.

Didier Faugeron et Gabriel N'Gandebe
Didier Faugeron et Gabriel N'Gandebe - Icon Sport

L’intéressé a abordé cette première "comme une chance que l’on m’offrait, en essayant de faire du mieux possible. Je ne me suis pas mis trop la pression". Contre l’Irlande, il a été moins servi mais a su inscrire son premier essai chez les Bleuets. "J’étais content de marquer mais pas trop car un peu plus tôt dans le match, j’aurais déjà dû aplatir. Il y a une action où le numéro 5 me retourne dans l’en-but".

Sans conséquence fâcheuse pour son équipe (34-13). Surtout, ce sont les qualités de vitesse de l’ailier qui ont impressionné contre l’Italie et l’Irlande. Ni Faugeron ni N’Gandebe ne font état de chronos particuliers sur de courtes distances. "Simplement, il essaie d’aller toujours plus vite que ceux qui lui courent après" résume l’entraîneur tricolore.

N'Gandebe retourné dans l'en-but contre l'Irlande
N'Gandebe retourné dans l'en-but contre l'Irlande - Icon Sport

"Je ne fais pas spécialement attention à ça", assure l’intéressé. En tout cas, il ne se contente pas de ces deux sorties convaincantes. "Ça s’est bien passé mais il y a beaucoup de choses à améliorer. Il ne faut pas s’arrêter là, il faut continuer de travailler". Quels aspects de son jeu en particulier? "Sa disponibilité dans la ligne pour pouvoir intervenir partout sur le terrain", répond Faugeron. N’Gandebe ajoute "le replacement, le jeu au pied et travailler physiquement pour prendre un peu plus de masse pour mieux encaisser les chocs". Avec son 1,73 m pour 73 kg, il rappelle l’ancien international anglais Jason Robinson à ses débuts.

" Essayer de faire de grandes performances et de gagner le Tournoi, ce serait pas mal pour une première !"

Pour Gabriel N’Gandebe et les Bleuets se profile une première finale samedi (20h45) au pays de Galles, seul invaincu avec la France. "Les deux équipes ont pour ambition de gagner le Tournoi. On sait que ça va être difficile. C’est une belle opposition. Un match à l’extérieur est toujours plus compliqué. Après, on sait ce qu’on va faire. On ne veut pas passer à côté". Une belle occasion aussi pour lui de briller à nouveau. Les objectifs de l’ailier de poche surclassé? Essayer de faire de grandes performances, aider l’équipe et essayer de gagner le Tournoi, ce serait pas mal pour une première! On pourrait même parler de coup de maître.

0 commentaire
Vous lisez :