2013 Tournoi 6 Nations Angleterre France Parra - AFP
 
6 Nations

Tournoi des 6 nations, XV de France: Morgan Parra, le dernier atout de Saint-André

Parra, le dernier atout de Saint-André

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 22/02/2014 à 14:17 -
Par Fabien Pomiès - Le 22/02/2014 à 14:17
Déçu de la prestation de Jean-Marc Doussain, émoussé, le manager des Bleus, Philippe Saint-André l'a confié: Morgan Parra devrait revenir en sélection.
 

Après la gifle (27-6) reçue par le XV de France vendredi au pays de Galles, Morgan Parra va réintégrer les Bleus pour la fin du Tournoi afin d'insuffler quelques certitudes à un groupe en manque d'efficacité et de leaders. Au lendemain de la "désillusion" du Millennium Stadium, le manager Philippe Saint-André n'a pas fait de mystère. "Morgan a toutes les chances de revenir dans le groupe", a-t-il affirmé dans un euphémisme à peine dissimulé. "Il est en pleine forme, il est revenu de sa blessure au genou. C'est un joueur de haut niveau, il est en train de revenir à 100% et il revient aussi en buteur avec Clermont", a expliqué "PSA".

Pour débuter le Tournoi, l'encadrement avait préféré Jean-Marc Doussain (23 ans et 5 sélections alors) et Maxime Machenaud (25 ans, 11 sél.) à Parra, son assurance et l'expérience de ses 54 sélections marquées notamment d'un Grand Chelem dans le Tournoi-2010 et d'une finale de Coupe du monde en 2011. Officiellement, le Clermontois (25 ans) n'était pas encore en pleine possession de ses moyens, tout juste revenu d'une rupture partielle des ligaments croisés du genou contractée lors du dernier test-match de novembre face à l'Afrique du Sud. Officieusement, les entraîneurs avaient été déçus de sa tournée de novembre où ils attendaient -déjà- qu'il sécurise un groupe resté sur trois défaites en trois matchs sans lui lors de la tournée de juin. Mais Jean-Marc Doussain, titularisé lors des trois premiers matchs du Tournoi, a perdu pied au Millennium Stadium, au point d'être remplacé dès la mi-temps.

75% de réussite au pied

"Jean-Marc n'était pas aussi fluide, aussi pétillant qu'il avait été lors des deux premiers matchs. Il vient d'enchaîner quatre matchs d'affilée et on s'aperçoit qu'à ce niveau-là, c'est compliqué", a tenté d'expliquer Saint-André, en référence à son temps de jeu élevé avec le Stade roulousain. "Il avait beaucoup de mal à récupérer (dans la semaine précédant le match, NDLR), on voyait qu'il n'était pas au mieux. Ce n'est pas le Jean-Marc qu'on connaissait", a confirmé l'entraîneur des trois-quarts, Patrice Lagisquet.

Après un échec déconcertant de 30 mètres face aux poteaux (23e), le Toulousain, buteur des Bleus depuis le début de la compétition, a même cédé le but à Jules Plisson. "Philippe l'a demandé parce que la pénalité était un peu loin et en coin. Il (Doussain, ndlr) en avait raté une, il paraissait fatigué", explique Lagisquet. Dans un groupe en manque d'assurance, l'esprit de compétition de "l'aboyeur" Parra et ses qualités de buteur peuvent peser pour entretenir le rêve très hypothétique d'une victoire finale après les deux derniers matchs en Ecosse (8 mars) et contre l'Irlande (15 mars).

" Ce n'est pas le Jean-Marc qu'on connaissait"

Le week-end dernier, dans un match cadenassé face au Stade français en Top 14, il a marqué les 23 points de la victoire de son équipe (23-15), réalisant un sans-faute au pied et inscrivant un essai plein d'opportunisme sur une pénalité vite jouée. Sur l'ensemble de la saison, il est à 75% de réussite dans ses coups de pied (21 réussis sur 28 tentés). Sa performance samedi face à Montpellier (14h30) sera scrutée de près par les entraîneurs et le public, avec l'espoir d'y déceler quelques signes d'optimisme pour le XV de France.

Morgan Parra - france ecosse - 16 mars 2013
Morgan Parra - france ecosse - 16 mars 2013 - DPPI
 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×