Care - Angleterre Irlande - 22 février 2014 - Icon Sport
 
6 Nations

Tournoi des 6 nations 2014 - Angleterre-Irlande (13-10) - L'Angleterre s'est fait violence

L'Angleterre s'est fait violence

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 22/02/2014 à 19:40 -
Par Fabien Pomiès - Le 22/02/2014 à 19:40
Au courage, l'Angleterre a remporté une belle victoire devant l'Irlande (13-10). Il n'y a plus d'équipe invaincue. C'est très ouvert pour remporter le Tournoi.
 

Cette année encore, il n’y aura pas de Grand Chelem ! Tout comme la France vendredi, l’Irlande a vu son rêve brisé, avec cette fois l’Angleterre en guise de bourreau (13-10). Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé ! Dans une rencontre d’une intensité exceptionnelle, où les deux partis se sont livrés un combat mémorable, le XV du Trèfle a poussé les Anglais dans leurs derniers retranchements. Une défaite les armes à la main qui place désormais les quatre nations majeures du rugby européen sur la même ligne pour la victoire finale. Le suspense demeure entier !

Les supporters anglais présents à Twickenham mettront eux aussi un certain temps à se remettre de ce match, tant ils ont dû passer les dix dernières minutes en apnée. Du jeu, du jeu et encore du jeu, de la part d’Irlandais déchaînés, et bien décidés malgré la fatigue à ne pas tomber sur le sol de sa majesté. Une fin de rencontre haletante, au terme de laquelle le XV de la Rose, parfois aidé par les décisions de M.Joubert, pouvait laisser éclater sa joie. Une certaine libération aussi, d’avoir résisté à la furia irlandaise.

Care délivre Twickenham

Un score de 3-0 à la pause est-il forcément synonyme de match de fermé et ennuyeux ? Anglais et Irlandais nous ont apporté leur réponse ce samedi. Lancements de jeu inspirés, défense conquérante et efficace, générosité et puissance dans les phases de combat. Il ne manquait finalement que les points durant le premier acte. Une anomalie corrigée au retour des vestiaires, avec un essai de part et d’autre à l’image de la rencontre, de toute beauté. Mené 10-3 et bousculé sur ses fondamentaux, notamment en mêlée, le XV de la Rose se faisait violence et trouvait les ressources pour renverser la vapeur. Comme pour synthétiser la partie, Danny Care, énorme durant la partie, résistait au retour des défenseurs irlandais pour aller délivrer Twickenham (56e).

Comme pour son dernier match de l’année 2013 chez elle contre la Nouvelle-Zélande (22-24), l’Irlande tenait un exploit qu’elle aurait mérité de décrocher avec autant d’énergie et de cœur mis à l’ouvrage. Encore raté ! Les hommes de Joe Schmidt n’offriront pas le Grand Chelem à Brian O’Driscoll pour son dernier Tournoi, mais reste en course pour le remporter, tout comme l’Angleterre. Avec ce qu’il a montré vendredi contre le pays de Galles, le XV de France de Philippe Saint-André a vraiment de quoi craindre la réception de cette Irlande le 15 mars prochain.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×