6 Nations

Galles-France (27-6), l'antisèche - La mêlée est devenue un mal français

GALLES-FRANCE (27-6), L'ANTISECHE: notre analyse, nos choix, notre mauvaise foi. Autrefois point fort des Bleus, la mêlée a été chahutée contre les Gallois.

 
La mêlée est devenue un mal français  - Rugby - 6 NationsIcon Sport
 

LE JEU: Les Bleus pris en mêlée et dans la puissance

Face à des Gallois qui avaient été touchés dans leur orgueil en Irlande (26-3), les Bleus ont été pris dans le secteur de la mêlée, pourtant point fort de tradition et essentiel pour remporter des rencontres de niveau international. Mais surtout, les coéquipiers de Pascal Papé ont souvent été mis sur le reculoir, la faute à un déficit de puissance assez flagrant. Difficile alors de pouvoir développer un jeu propre avec la ligne de trois-quarts. Et si face aux Anglais et aux Italiens, les Tricolores avaient pu s’appuyer sur des exploits individuels, cette fois, il n’y en a pas eu. Battus également dans le jeu au sol, les hommes de Philippe Saint-André ont offert de trop nombreuses munitions à Leigh Halfpenny, le buteur gallois. Et l’espoir de Grand Chelem s’est envolé.

LES JOUEURS: Doussain pas dans son assiette, Roberts survolté

Coupable sur le premier essai où il rentre en collision avec Doussain, l’arrière des Bleus, Brice Dulin s’est rattrapé par la suite, étant l’un des meilleurs Français. Tout l’inverse de son compère de mésaventure qui a connu un premier acte compliqué avant d’être remplacé à la pause par Maxime Machenaud. Le coaching de Philippe Saint-André en dit long sur ce qu’a pensé le staff de sa prestation. Comme à son habitude, Louis Picamoles a été précieux même s’il n’a pas eu le soutien attendu pour apporter de la continuité à ses actions. Bonne prestation également de Nicolas Mas, notamment auteur d’une percée. Plisson a eu du mal à rentrer dans la rencontre.

Si les Gallois se posaient des questions sur le repositionnement de George North au centre, ils ont été rassurés par son premier essai inscrit avec pas mal de malice. Et que dire de la prestation de son homologue, Jamie Roberts, très en vue. Les supporters du Racing Métro doivent avoir hâte de le retrouver à l’issue du Tournoi s’il est dans cet état de forme. Son coéquipier francilien, Dan Lydiate, a également rendu une bonne copie en troisième ligne avec Sam Warburton. Halfpenny a fait le boulot au pied alors que le Catalan, Luke Charteris, a été royal dans les airs.

Galles-France (27-6), l\'antisèche - La mêlée est devenue un mal français - Rugby - 6 Nations

 

LE TOURNANT QUI N’A PAS EU LIEU: Huget aurait pu relancer le match

Durant les vingt premières minutes, les Tricolores ont connu une entame de match plus que compliquée. Après avoir encaissé un essai de North consécutif à une mésentente entre Dulin et Doussain, les Bleus étaient déjà obligés de courir après le score. Pourtant, l’ailier de Toulouse, Yoann Huget, a cru un instant marquer son troisième essai du Tournoi 2014 peu avant le quart d’heure de jeu. A l’origine, un bon plaquage de Papé sur Priestland puis le ballon était récupéré par Nyanga qui transmettait à son coéquipier de club pour la conclusion. Mais le bonheur aura été de courte durée puisqu’après arbitrage vidéo, M. Rolland décidait fort logiquement de le refuser pour un en-avant de Papé.

LE TWEET QUI A TOUT COMPRIS: Doussain sorti à la pause

Remplacé à la mi-temps, le demi de mêlée, Jean-Marc Doussain, n'a pas marqué des points aux yeux du staff des Bleus. Notre confrère Cécile Grès a compati pour le joueur de Toulouse.

LA STAT: 8

Au cours de la partie, douze mêlées ont été ordonnées par l’arbitre irlandais de la rencontre, Alain Rolland. Et preuve que ce secteur a une nouvelle fois été au centre des débats, à huit reprises, des pénalités ont été sifflées dans cette épreuve de force (4 partout).

LA DECLA

Brice Dulin (arrière de l'équipe de France), sur France 2: "C'est vrai qu'ils nous ont pris très vite, on a été pris à froid, on a eu du mal à se mettre en place, on ne suit pas le match comme il faut, et on s'est un peu affolés. On n'est pas bien rentrés dans ce match, eux étaient très bien préparés après le match contre l'Irlande, ça a été très difficile de revenir dans la partie. C'est dommage, si on avait réussi à mettre notre jeu un peu plus en place, ça aurait été mieux."

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |