Fofana - France Italie - 9 février 2014 - DPPI
 
Article
commentaires
6 Nations

France-Italie (30-10), Talent d'Or Société Générale - Les étincelles de Fofana

Les étincelles de Fofana

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/02/2014 à 11:36 -
Par Clément Mazella - Le 10/02/2014 à 11:36
En feu en seconde période, Wesley Fofana a de nouveau fait parler ses appuis déroutants et sa vitesse folle. Il a été élu Talent d’Or Société Générale.

Il faut toujours se méfier d’un Wesley Fofana qui dort. Neutre et guère inspiré lors du premier acte face à l’Italie, il s’est totalement métamorphosé après la pause. Après la réalisation tout en puissance de Picamoles, il a enfilé son costume de super-héros pour s’échapper le long de la ligne de touche. Vif et tranchant, il s’est montré inarrêtable, renvoyant à ses chères études l’arrière italien Luke McLean, incapable de le stopper. "Je vois un petit espace qui se libère sur l'extérieur, je pars et ça marche", commente le Clermontois (26 ans, 23 sélections), homme de base chez les trois-quarts depuis la prise de fonction de Saint-André.

Emprunté, le XV de France pouvait enfin jouer libéré, ayant creusé un écart pour le moins confortable face à des Italiens accrocheurs et performants dans l’affrontement physique. Huit minutes après son exploit en solitaire, Wesley Fofana interceptait une passe italienne pour lancer un contre assassin. Tête haute, il trouvait intelligemment Huget au soutien. Quelques secondes plus tard, Bonneval inscrivait son premier essai en Bleu. 30-3, la messe était dite. Fofana, lui, prouvait une nouvelle fois qu’il est indispensable au XV de France.

Fofana comparé à Conrad Smith

83 mètres parcourus ballon en mains, deux franchissements et deux défenseurs battus, Fofana a sorti des statistiques très intéressantes sur le plan offensif, grâce à sa magnifique seconde mi-temps. Cela compensera sans aucun problème ses deux plaquages ratés sur six tentatives. Le Stade de France s’est enflammé dans les pas de Fofana et c’est déjà beaucoup. Une prestation qui confirme tout le bien que pense de lui le staff du XV de France. "Il se rapproche de la référence à son poste qui est Conrad Smith (centre aux 72 sélections avec les All Blacks, ndlr), et il a même peut-être encore plus d'explosion que Smith", lâche Patrice Lagisquet. Ce n’est pas sans surprise qu’il a reçu le trophée Talent d’Or Société Générale.