Montage O'Driscoll Hart Jackman - Other Agency
 
Article
commentaires
6 Nations

France-Irlande vu de Grenoble - "O'Driscoll en Irlande, c'est comme Zidane en France"

"O'Driscoll en Irlande, c'est comme Zidane en France"

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/03/2014 à 10:16 -
Par Clément Mazella - Le 18/03/2014 à 10:16
Les entraîneurs irlandais de Grenoble Bernard Jackman et Mike Prendergast et le demi de mêlée franco-irlandais James Hart sont heureux du succès des Diables Verts dans le Tournoi. Ils expliquent l'impact considérable que cette victoire a dans le pays.

A Grenoble, il y en a au moins trois qui ont apprécié le succès irlandais contre les Français. Ils se nomment Bernard Jackman, spécialiste de la défense et des zones d'affrontement du FCG, Mike Prendergast, en charge des "skills", et James Hart, le demi de mêlée franco-irlandais du club isérois. "Les Irlandais du FCG" reconnaissent néanmoins que cela n'a pas été aisé pour le XV du Trèfle, notamment à la fin. "Dans les 15 dernières minutes, la mêlée irlandaise a été sous pression. La dernière mêlée a très été difficile, normalement c'est pénalité pour la France", concède, beau joueur, Mike Prendergast, rejoint dans cette analyse par Bernard Jackman. "Doussain a raté aussi la pénalité. Sur la fin de match, la victoire irlandaise est chanceuse", termine Prendergast.

Jackman estime que "l'équipe d'Irlande était nerveuse dans le dernier quart d'heure". Plus globalement, l'ancien talonneur du Leinster a beaucoup apprécié le spectacle: "C'était un super match". James Hart a vécu la rencontre devant la télé en supporter du Trèfle. "Ce qui est drôle, c'est que sur le terrain je suis détendu, mais devant la télé j'étais très tendu, je criais. Je suis quelqu'un qui aime son pays, je suis patriote. Le fait de partir de mon pays, jeune, à 19 ans, ça me fait beaucoup apprécier d'où je viens, les gens que j'ai rencontrés. Plus que jamais, je suis irlandais."

Hart: "O'Driscoll a tellement apporté de bonheur"

Cette victoire a eu un impact retentissant en Irlande, avec ce premier Tournoi remporté depuis 2009, où elle avait réalisé le Grand Chelem. "Samedi après le match, j'ai reçu des centaines de messages et de photos de mes amis qui sortaient. C'était la fête là-bas", raconte Hart. "C'est un super moment pour l'Irlande. En plus ce lundi, c'était la Saint-Patrick. Les joueurs sont retournés en Irlande hier. Beaucoup de personnes étaient à l'aéroport pour les accueillir. Ça a été une grosse fête dimanche et je pense que ce lundi aussi", complète Prendergast. "On avait un calendrier difficile avec des déplacements à Londres et à Paris, analyse Jackman. On a perdu un match serré contre l'Angleterre (10-13) et on a gagné en France. C'est une super première saison pour Joe Schmidt et son staff."

Et une sortie par la grande porte pour Brian O'Driscoll. "O'Driscoll c'est l'icône. C'est comme Zidane en France. Jeune, quand j'ai commencé à regarder le rugby, il était là. Il faisait des trucs incroyables sur le terrain. Pour beaucoup d'Irlandais, c'était difficile de vivre ses derniers matches. Dans des moments économiques durs, il a apporté tellement de bonheur. J'étais à son dernier match en Irlande (contre l'Italie), beaucoup avaient les larmes aux yeux", témoigne Hart. "Il va nous manquer", dit Prendergast. Mais l'ancien demi de mêlée du CSBJ est optimiste pour le XV du Trèfle. L'Irlande possède un réservoir impressionnant. La tournée d'été devrait le démontrer. "Je pense que Joe Schmidt a un bon groupe de 30-35 joueurs. Contre la France, il y avait quatre ou cinq joueurs blessés qui peuvent être titulaires : Bowe, Ferris, Zebo et O'Brien." On n'a pas fini d'entendre parler des Diables Verts.

 
 

commentaires


  • robespierre1726/04/2014 15:23

    Bonjour, Est-ce qu'O'Driscoll conseille les cliniques suisses ? A+

  • robespierre1702/04/2014 10:06

    Bonjour, S'il avait fallu passer par les qualifications en 1998, la France ne se serait peut-être pas qualifiée. Qu'a conseillé Zidane à notre Johnny National en Suisse et pourquoi ? Ne l'oubliez jamais. A+

  • Chaaauuunnne25/03/2014 13:02

    pour en revenir a zidane, re regarde le match contre l'arabie saoudite, et cite moi un joueur sur la planete qui accepterai de prendre des tacles a la gorge tout le match, sans avoir un coup de sang au bout d'un moment. Quand pdt tout un match tu en prend plein la gueule illégalement, et que le corps arbitral ne te protege pas, bah c humain de se defendre, et 99% des joueurs auraient fait pareil. C'est beaucoup trop facile devant sa télé....