Sexton O'Gara - Irlande - février 2011 - Icon Sport
 
6 Nations

Tournoi des 6 nations 2013 - Irlande et l’inconnue du dix

Irlande, l’inconnue du dix

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/03/2013 à 19:35 -
Par Rugbyrama - Le 05/03/2013 à 19:35
Avec Jonathan Sexton forfait et Paddy Jackson incertain en raison d’une blessure aux ischio-jambiers, les Irlandais se retrouvent dans une position très inconfortable au poste d’ouvreur. Pourtant, O’Gara ne figure pas dans le groupe...
 

Folle semaine pour Ronan O’Gara. Alors que le joueur le plus capé de l’histoire du rugby irlandais (128 sélections) s’était vu signifié, en début de semaine, sa mise à l’écart du groupe de 32 joueurs appelés pour préparer la réception de la France, samedi à l’Aviva stadium de Dublin, dans le cadre de la quatrième journée du Tournoi des 6 nations, les informations de ce mardi laissent planer un nouveau doute. En effet, alors que toute l’Irlande attendait le retour de Jonathan Sexton, celui-ci sera forfait pour la rencontre, encore trop juste physiquement. Restent donc les jeunes Paddy Jackson et Ian Madigan. Deux solutions à pondérer: dans le cas de Paddy Jackson, la rencontre en Ecosse il y a dix jours, théâtre de sa première titularisation, n’a pas franchement rassuré les observateurs insulaires et celui-ci est actuellement toujours incertain en raison d’un problème aux ischio-jambiers.

Kearney: "O'Gra est une légende absolue du rugby irlandais"

Pour Madigan, grand espoir du rugby irlandais, si ses partitions avec le Leinster sont convaincantes, elles sont le plus souvent jouées avec le numéro 15 dans le dos. Un contexte favorable au retour de O’Gara, quelques jours après sa mise à l’écart ? L’entraîneur-adjoint de l’équipe d’Irlande, Les Kiss, avait en tout cas nié, en début de semaine, que la carrière internationale de Ronan O'Gara était terminée. "Ronan continue d’apporter une valeur ajoutée à chaque fois qu'il est sur le terrain. Sans aucun doute il va être déçu, mais rien n'est encore fini et il pourrait être de retour dans l’équipe assez rapidement". Des points de vue alors repris par Mick Kearney, manager de l’équipe d’Irlande: "Je ne pense pas que cela marque la fin de la carrière internationale de Ronan. Il y a encore des possibilités pour qu'il puisse à nouveau être impliqué en équipe d’Irlande. En l’écartant du groupe pour la France, ce n'était certainement pas l'intention de Declan (Kidney, N.D.L.R.) de lui signifier la fin de sa carrière internationale. Declan a parlé à Ronan. Il voulait lui donner un avertissement. S’il avait fait parti de l’équipe, il aurait été exilé au centre ou à l'aile. Par respect, Declan ne voulait pas lui faire ça. C’est une légende absolue du rugby irlandais". Tout cela avant que les blessures de ce début de semaine ne viennent tout remettre en cause.

Le retour de Healy très attendu

Délayé pour Sexton, tout le peuple d’Irlande attend désormais un autre retour, acté celui-ci: le pilier du Leinster, Cian Healy, débutera bien la rencontre face à la France. En effet, la défaite en Écosse a montré que la mêlée irlandaise sans Healy (suspendu pour un stamping sur le pilier anglais Dan Cole), n’a pas du tout le même niveau que lorsque le jeune homme (25 ans, 37 sélections) est présent. Et cela au point de se faire secouer tout le match par une mêlée écossaise jouissant pourtant d’une réputation peu flatteuse sur la scène mondiale. Initialement suspendu quatre semaines, Healy a fait appel et a obtenu gain de cause pour pouvoir affronter la France à l’Aviva samedi. Un paramètre que les Français ne manqueront pas de prendre en compte pour faire de la mêlée leur habituelle rampe de lancement préférentielle.

Le XV de départ: Kearney ; McFadden, O'Driscoll, Marshall, Earls ; (o) A déterminer, (m) Murray ; O'Brien, Heaslip, O'Mahony ; McCarthy, Ryan ; Ross, Best, Healy.

Remplaçants: Cronin, Kilcoyne, A déterminer, O'Callaghan, Iain Henderson, Reddan, A déterminer, Fitzgerald.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×