2013 6 Nations Irlande France Clerc - AFP
 
Article
commentaires
6 Nations

Irlande-France (13-13), réaction - Clerc: "Le sentiment est mitigé"

Clerc: "Le sentiment est mitigé"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/03/2013 à 12:13 -
Par Midi Olympique - Le 10/03/2013 à 12:13
Vincent Clerc sait que son équipe n'a pas fait un grand match samedi en Irlande. Partagé entre l'insatisfaction d'un nouveau match sans victoire et le soulagement d'avoir brisé la spirale de défaites, l'ailier tricolore veut retenir la force de caractère dont a fait preuve le XV de France, qui lui permet de préparer la réception de l'Ecosse dans des conditions plus favorables.

Comment expliquer cette première mi-temps ratée ?

Vincent CLERC: Avons-nous joué pour ne pas perdre le match ? Etions-nous stressés par l'enjeu ? Je ne sais pas mais nous avons eu du mal à entrer dans la rencontre. On n'y était pas en première mi-temps et puis on a réussi à se lâcher en deuxième période. Défensivement, nous sommes montés plus fort et offensivement, nous avons su garder le ballon quand il le fallait, être plus précis dans le jeu au pied... Cette rencontre n'était pas facile à aborder: tu veux gagner, faire ce qu'il faut mais tu as aussi peur de mal faire et de déjouer... C'est ce qui s'est passé en première mi-temps et qu'on a réussi à ne plus faire en deuxième période.

Le staff vous a recadrés à la mi-temps. Etait-ce essentiel ?

V.C: Complètement. Il fallait se dire qu'on pouvait n'avoir que des regrets sur cette première mi-temps et qu'on ne se donnait pas les moyens de remporter un match de ce niveau-là. Mais personne ne s'est affolé, on s'est simplement dit qu'il fallait revenir sur le terrain pour aller chercher quelque chose et non pas pour subir le match, comme c'était le cas durant le premier acte. On l'a fait... Cela s'est notamment vu quand l'Irlande a sorti quatre joueurs sur blessure. Ce n'est pas anodin: cela signifie que l'investissement est différent. C'est révélateur d'un certain engagement et d'une certaine domination. Ce n'est vraiment pas un hasard si les Irlandais ont eu tant de casse en deuxième période.

Faut-il se focaliser sur cette deuxième période pour préparer le match contre l'Ecosse dans les meilleures conditions ?

V.C: Il faut retenir cette deuxième mi-temps, en effet, mais surtout garder à l'esprit que nous devrons être capables d'évoluer au même niveau de performance durant 80 minutes. Même si c'est compliqué de tenir ce rythme et cet investissement durant tout un match, il faut arriver à trouver ces ressources pour faire un gros match contre l'Ecosse et enfin gagner.

Ne plus être placé sous la menace d'une cuillère de bois est-il libérateur ?

V.C: Libérateur n'est pas le mot... Il est sûr que le fait d'avoir cassé cette spirale négative est important pour nous. L'équipe part sur une autre dynamique, c'est primordial. Pour autant, il n'y a pas non plus la satisfaction de la victoire et on ne peut pas se contenter d'un match nul. Le sentiment est mitigé. Disons que c'est positif effectivement d'avoir brisé cette série de défaites. C'est plus agréable et dans l'esprit des joueurs, cela enlève de la pression..

 
 

commentaires


  • Epinard11/03/2013 17:38

    On s'en balance, des jeunes ou des vieux. Les meilleurs doivent jouer, c'est tout. Et d'ailleurs en 2015, les meilleurs joueront ! À moins qu'on décide alors de mettre des jeunes pour préparer 2019... Pfff... Je suis sûr par exemple qu'un type comme Rougerie aurait fait du bien dans cette équipe mais bon apparemment il était trop vieux. "On prépare 2015 !" C'est sûr qu'en se prenant tannée sur tannée, on prépare bien 2015...

  • Epinard11/03/2013 17:31

    Si, il y avait une tactique... Mais elle n'a pas fonctionné des masses. Les Irlandais sont plutôt bons dans le jeu aérien.

  • ruru9211/03/2013 12:16

    Je ne comprend pas pourquoi le staff s'est explique avec lui parce que les joueurs ne jouent casiment pas avec les ailiers ... Nos ailiers ont un très grand potentiel (Vincent Clerc et Maxime Medard) et on ne leur passe jamais le ballon. C'est plutôt les avants qu'il fallait recadrer....