Montage bastareaud tuilagi - france angleterre - 23 fevrier 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
6 Nations

Angleterre-France - Bastareaud-Tuilagi: Le duel des bulldozers

Bastareaud-Tuilagi: Le duel des bulldozers

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/02/2013 à 16:15 -
Par Rugbyrama - Le 23/02/2013 à 16:15
Nous avons ciblé quatre duels pour cet Angleterre-France. Celui entre Mathieu Bastareaud et Manu Tuilagi au centre promet d’être explosif.

Le sélectionneur du XV de France, Philippe Saint-André, a appelé ses joueurs à "gagner leurs duels" face aux Anglais samedi à Twickenham. Depuis le début de la compétition, le XV de la Rose a montré une propension à gagner ses uns contre uns et a remporté le défi physique. Les Bleus seront donc tous amenés à se surpasser pour prendre l'ascendant face à des références à leurs postes. Nous avons ciblé quatre duels clés de la rencontre dont un alléchant Bastareaud-Tuilagi.

Talonneur: Hartley face à Kayser

PA Photos

Titulaire pour la première fois au sein du pack français, Benjamin Kayser sait qu’il joue gros. Le Clermontois sera confronté au provocateur Dylan Hartley (26 ans, 44 sélections) qu’il a déjà affronté lorsqu’il jouait en Angleterre, à Leicester. Kayser sait à quoi s’attendre. Notamment dans le secteur clé de la mêlée. "Il a plus de vice et de métier que Tom Youngs", souligne le Français, qui n’en oublie pas le côté agressif de son vis-à-vis. Le Clermontois (28 ans, 14 sélections), moins expérimenté sur la scène internationale, devra donc garder son sang-froid et ne pas tomber dans le piège tendu par Hartley.


Deuxième ligne: Parling face à Maestri

Reuters

L’Anglais Geoff Parling est arrivé sur le tard en équipe nationale mais Stuart Lancaster est bien satisfait de sa trouvaille. Pas un monstre de puissance, le joueur de Leicester compense par une incroyable mobilité et un soutien permanent auprès de ses trois-quarts. Son profil plutôt léger en fait une arme redoutable en touche. Un secteur clé où Maestri devra montrer qu’il peut rivaliser. Plus guerrier, le Toulousain a prouvé qu’il pouvait enchaîner les prestations de qualité sous le maillot bleu, devenant ainsi de plus en plus indispensable.


Demi de mêlée: Youngs face à Parra

Icon Sport

A coup sûr les deux maîtres à jouer de leurs équipes respectives. Parra retrouve une place de titulaire et cherchera à reprendre du crédit auprès de Philippe Saint-André. Joueur fin, intelligent, le Clermontois fait partie des tous meilleurs à son poste en Europe. "Parra a prouvé depuis longtemps qu'il sait gérer ce genre de matches", souligne notamment l'entraîneur de l'attaque anglaise Mike Catt. Tom Youngs n’est pas en reste. Si son jeu au pied est bien moins performant que Parra, il s’avère bien plus physique et précieux autour des regroupements. Et il a montré qu’il jouissait d’une belle complicité avec Farrell depuis le début du Tournoi.

Centre: Tuilagi face à Bastareaud

AFP

Le duel du match. Celui que tout le monde attend. La déflagration devrait être incroyable entre ces deux monstres de puissance. "La bataille des monstres", a même titré la presse anglaise. Si les deux joueurs s’appuient principalement sur leur physique (112kg pour Tuilagi, près de 120kg pour Bastareaud), les deux éléments ont étoffé leur jeu avec une nouvelle capacité à faire jouer après eux. "C'est ce qui se fait de mieux actuellement dans le monde avec Nonu, Smith et d'autres", rapporte Bastareaud. Mais ce dernier ne devrait pas forcément chercher systématiquement le choc frontal avec Tuilagi. Le Toulonnais pourrait bien cibler la zone d’Owen Farrell afin de libérer des espaces pour son partenaire au centre, Wesley Fofana.