Shane Williams - 06.11.2010 - Pays de Galles - Icon Sport
 
6 Nations

Présentation : pays de Galles

Présentation : pays de Galles

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 04/02/2011 à 15:49 -
Par Rugbyrama - Le 04/02/2011 à 15:49
Cette semaine, notre site vous propose chaque jour la présentation complète d’un des adversaires de l’équipe de France dans ce Tournoi des 6 Nations 2011. On termine ce vendredi avec le pays de Galles qui restent sur de mauvais résultats et qui tentera de retrouver des couleurs avant le Mondial.
 

FICHE
Sélectionneur: Warren Gatland
Capitaine: Matthew Rees
Hymne: Land of my fathers
Emblèmes: le Poireau et les plumes d’autruche
Tournoi 2010: 4e (2 victoires, 3 défaites)
Meilleur résultat : 10 grand chelem (1908, 1909, 1911, 1950, 1952, 1971, 1976, 1978, 2005 et 2008.)

OU EN EST LE PAYS DE GALLES ?

Cela fait sept matchs que les Gallois n’ont plus gagné. Une période de disette inquiétante pour une formation sur la pente descendante depuis son grand chelem acquis en 2008. Le dernier tournoi des 6 nations avaient mis en avance les carences du pays de Galles. S’il se montre toujours très joueur, il manque de rigueur dans plusieurs domaines et sa faiblesse au sein du pack lui est préjudiciable. Le pays de Galles est en plus souvent diminué par les blessures, ce qui lui empêche d’aligner sa meilleure équipe. Pour son premier match contre l’Angleterre, le sélectionneur Warren Gatland doit composer avec les blessures des piliers Adam et Duncan Jones, Genthin Jenkins, Tom Shanklin, George North, Leigh Halfpenny ou Andrew Bishop. Richie Rees est suspendu. Le légendaire troisième ligne Martyn Williams (98 sélections) n’a pas été retenu.

L’OBJECTIF : Retrouver le niveau de 2005 et 2008

Icon Sport

Difficile pour Warren Gatland de fixer un objectif sur la durée. Le sélectionneur gallois serait déjà heureux de remporter son match d’ouverture avec la réception de l’Angleterre. Un succès et le tournoi serait en partie réussi. Le pays de Galles souhaite aussi effacer les mauvaises prestations aperçues l’an dernier dans le Tournoi où les coéquipiers de Ryan Jones n’avaient empoché que deux victoires. Celle obtenue contre l’Ecosse à Cardiff tenait même du miracle, les Gallois marquant quatorze points dans les trois dernières minutes pour s’imposer (31-24). Le pays de Galles veut aussi engranger de la confiance avant le Mondial. Et rêve secrètement de retrouver son niveau de 2005 et 2008 où il avait décrocher le grand chelem.

LA STAR : Shane Williams

A 33 ans, le lutin gallois court toujours aussi vite. L’ailier des Ospreys s’avère indispensable au XV du Poireau tant il peut faire la différence à n’importe quel moment d’un match. Rapide, doté de crochets foudroyants, on ne compte plus les fois où Shane Williams a sauvé le pays de Galles en marquant des essais tout aussi spectaculaires que décisifs. Elu meilleur joueur du monde IRB en 2008, ses statistiques sur la scène internationale sont exceptionnelles : 51 essais en 75 sélections. Blessé à une épaule ses dernières semaines, il a tout fait pour être opérationnel. Gatland n’a pas hésité à le prendre malgré peu de minutes jouées depuis son retour à la compétition. Cela sera aussi son dernier Tournoi. Shane Williams a annoncé qu’il arrêterait la sélection nationale après le Mondial en Nouvelle-Zélande.

LE JOUEUR A SUIVRE: Dan Lydiate

Sa présence sur les terrains de rugby tient au miracle. Fin 2007, lors d’un match de H Cup face à Perpignan, il se blesse sérieusement au cou. Les vertèbres sont touchées. On craint à un moment donné qu’il ne puisse plus jamais bouger ses membres. Heureusement, il s’en sortira après plusieurs mois de soin. A 23 ans, il effectue actuellement sa meilleure saison avec son club de Newport. Excellent défenseur, ce troisième ligne s’avère être un redoutable poison dans les phases de ruck. Retenu depuis un an par Warren Gatland, il ne compte que cinq sélections mais il est en train de pousser vers la sortie un monument du rugby gallois en la personne de Martyn Williams (98 sélections).

LE SELECTIONNEUR : Warren Gatland

En 2008, pour sa première compétition à la tête du pays de Galles, Warren Gatland réalisait un exploit extraordinaire en glanant le grand chelem. Une performance de premier choix puisqu’ils ne sont pas légions les coachs pouvant se targuer d’un tel exploit. Agé de 47 ans, il a d’abord évolué chez lui, en Nouvelle-Zélande, avec la province de Waikato. Il a ensuite roulé sa bosse en étant entraîneur dans quatre pays différents : Nouvelle-Zélande (Waikato), Irlande (équipe nationale et Connacht), Angleterre (London Wasps) et pays de Galles (équipe nationale). Il n’a pas hésité a lancer les hostilités dans la presse avant le match face à l’Angleterre ce vendredi en s’en prenant à Martin Johnson et au talonneur Dylan Hartley.

LE GROUPE :

Avants: Scott Andrews, Ryan Bevington, Bradley Davies, Richard Hibbard, Paul James, Alun-Wyn Jones, Ryan Jones, Dan Lydiate, Rob McCusker, Craig Mitchell, Andy Powell, Matthew Rees, Jonathan Thomas, Josh Turnbull, Sam Warburton, John Yapp.

Arrières: Lee Byrne, Jonathan Davies, Leigh Halfpenny, James Hook, Stephen Jones, Travis Knoyle, Dwayne Peel, Mike Phillips, Rhys Priestland, Jamie Roberts, Morgan Stoddart, Shane Williams.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×