6 Nations

Galles : Un pack fragilisé

Les blessures et les absences s’accumulent dans les rangs du pays de Galles à une semaine du duel face à la France, notamment devant. Dans ce secteur, les hommes de Warren Gatland s’attendent à souffrir. A noter que le sélectionneur espère le retour d’au moins un de ses cadres à la mêlée.

 
Galles : Un pack fragilisé - Rugby - 6 NationsIcon Sport
 

Le rugby commence devant, tout comme les blessures des joueurs gallois. Le XV du Poireau s'est montré particulièrement déficient dans le secteur de la touche depuis le début du Tournoi. Alors que la touche était son point fort lors du Grand Chelem 2008, le pays de Galles est méconnaissable depuis le début du tournoi dans ce secteur. Avec seulement 60% de lancers réussis contre l'Angleterre et 75% contre l'Ecosse, le talonneur Gareth Williams n'a pas vraiment rassuré son équipe. Si Hugh Bennett, talonneur remplaçant contre le XV du chardon, fut particulièrement combatif, il n'a pas non plus convaincu quant à la précision de ses lancers en touche. Gareth Williams, touché aux ligaments du genou, a déclaré forfait pour le match contre l'équipe de France. Le jeune talonneur des Scarlets, Ken Owens, inexpérimenté au niveau international, prend sa place dans le groupe. Pas de quoi rassurer un alignement déjà instable.

Le secteur de la mêlée sera une clé du match Galles-France, le vendredi 26 février. Face à une première ligne française de fer (Domingo–ServatMas) se retrouvera une première ligne galloise privée de ses deux meilleurs pousseurs, à savoir Gethin Jenkins (pilier) et Matthew Rees (talonneur), tous deux blessés. Sans compter que le puissant deuxième ligne Alun Wyn Jones a fait une croix sur la suite du Tournoi après une grosse blessure au coude contractée contre l'Ecosse. Luke Charteris, le grand deuxième ligne (2,06 m) de Sale, qui n'avait pas donné satisfaction contre l'équipe d'Angleterre, devrait faire son retour dans la cage en compagnie de Ian Gough. Andy Powell, dont l'escapade nocturne fait encore couler beaucoup d'encre, a été exclu du groupe et ne participera donc pas au match. Jonathan Thomas, deuxième ligne contre l'Ecosse, devrait glisser en troisième ligne.

Peel ou Phillips de retour ?

Le dernier souci, et non des moindres pour Warren Gatland, reste le poste de demi de mêlée. Les contre-performances de Gareth Cooper sur les deux premiers matchs du Tournoi ont permis à Richard Rees d'engranger un peu d'expérience, mais c'est bien insuffisant pour jouer derrière un pack qui va certainement reculer vendredi. Warren Gatland osera-t-il mettre Richard Rees titulaire pour la première fois ? Le sélectionneur néo-zélandais espère secrètement que Mike Phillips et Dwayne Peel seront aptes pour le match. Ces derniers, blessés depuis de longs mois, font leur retour au sein de leur club ce week-end. La tentation de les appeler est forte...

Le point fort de l'équipe de Galles reste indéniablement son trio offensif composé de Shane Williams, Lee Byrne et Leigh Halfpenny. Nul doute que l'équipe de France va insister sur son jeu d'avant et éviter de renvoyer les ballons aux pieds, comme depuis le début du Tournoi.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |