Abonnés

Top 14 - Nathanaël Hulleu, le sauveur de Castres contre La Rochelle

  • Nathanaël Hulleu a su marquer quand il le fallait.
    Nathanaël Hulleu a su marquer quand il le fallait. Icon Sport - Laurent Frezouls
Publié le
Partager :

Nathanaël Hulleu, arrivé de Vannes et du Pro D2 lors de la dernière intersaison, a débloqué une situation pas si bien embarquée.

Il a tenu son rang. L’ailier supersonique du Castres olympique Nathanaël Hulleu a inscrit deux des trois essais de son équipe pour permettre au CO de se défaire d’une équipe de La Rochelle qui était venue dans le Tarn pour oublier son échec sur la scène européenne, et relancer sa fin de saison.

Dans un chaudron de Pierre-Fabre paré de ses plus beaux atours – météo printanière, affluence de gala – les Tarnais se sont défaits de la menace maritime au terme d’un match au scénario fou, marqué par un chassé-croisé au bout duquel les deux équipes auraient pu l’emporter. Mais alors que la victoire les fuyait depuis longtemps dans les matchs accrochés, la pièce est tombée cette fois-ci du bon côté pour le CO. Les protégés de Jeremy Davidson ne s’en plaindront pas. Adrien Séguret expliquait avoir ressenti une hausse de confiance chez ses coéquipiers : "On a moins douté. On s’était dit avant le match qu’il fallait avoir confiance en nous. Nous savions que ça allait se jouer sur pas grand-chose, le scénario du match était facile à lire avant même le coup d’envoi. Nous nous sommes dit qu’il fallait rester solidaires et ne pas douter de notre capacité à gagner ce match, à battre cette équipe de La Rochelle. Quand ils ont marqué leur dernier essai, nous nous sommes réunis et personne n’a paniqué. On savait qu’il allait nous rester du temps pour repasser devant."

Et si toute l’équipe tarnaise a livré une belle partition, si chacun des vingt-trois joueurs a apporté son écot au succès collectif, il est quand même permis de mettre en lumière ici la performance de Nathanaël Hulleu, qui a fait montre de toutes ses qualités pour inscrire deux essais absolument capitaux, permettant à chaque fois aux siens de passer devant au tableau d’affichage.

Sur le premier, il a hérité d’un ballon difficile à jouer en provenance de son centre Adrien Séguret et l’a bonifié avec un coup de pied à suivre pour lui-même qu’il a parfaitement récupéré, avant de plonger dans l’en-but.

Spirale négative enrayée

En voyant cette réalisation, difficile de ne pas penser aux mots de son ancien coach Jean-Noël Spitzer, qui décrivait son protégé comme un joueur "obsédé par la ligne d’en-but" et comme un "chasseur d’essai redoutable". Un instinct de tueur qu’il a bien montré sur sa deuxième réalisation, dans le plus pur style de l’ailier finisseur, où il a fait parler sa vitesse de pointe et le timing de sa course pour être décisif et battre les derniers défenseurs rochelais. Ces deux nouvelles réalisations portent son total à neuf essais cette saison, ce qui fait de lui rien de moins que le meilleur marqueur du CO sur cet exercice.

Surtout, grâce à ce succès, le club tarnais enraye sa spirale négative de cinq défaites consécutives et peut continuer à espérer accrocher une place parmi les six qualifiables. Les Tarnais restent encore hors de ce club fermé, mais restent au contact de la sixièmme place tant convoitée alors qu’ils reste "seulement" cinq match à disputer. Il faudra confirmer l’embellie dès samedi à Oyonnax, la lanterne rouge, chez qui il est toutefois délicat de se déplacer.

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
patounet1er Il y a 1 mois Le 22/04/2024 à 19:03

Une défaite à Oyo et ce sera fini des espoirs tarnais.