Abonnés

Transferts. Top 14 - Montpellier : Nouchi dossier prioritaire, Tauleigne vers la prolongation

Par Simon Valzer
  • Lenni Nouchi troisième ligne du MHR.
    Lenni Nouchi troisième ligne du MHR. Icon Sport - Icon Sport
Publié le
Partager :

Désireux de préparer l’avenir, les dirigeants montpelliérains ont fait de leur troisième ligne Lenni Nouchi un dossier prioritaire tandis que Marco Tauleigne sera sur le point de prolonger.

Après avoir porté le brassard de capitaine des moins de 20 ans avec qui il a été sacré champion du monde l’année dernière, Lenni Nouchi a porté la semaine dernière, et pour la première fois de sa jeune et prometteuse carrière, celui de capitaine de Montpellier la semaine dernière au Racing. Pour le résultat que vous connaissez : une large victoire des Cistes et une nouvelle performance aboutie pour le fils de Samuel Nouchi, deuxième ligne passé entre autres par Montpellier et Béziers.

À tout juste 20 ans (il fêtera ses 21 ans en novembre prochain) le minot qui a fait ses débuts à l’AS Béziers prend de plus en plus de place dans l’effectif montpelliérain, et semble avoir acquis la confiance du staff. Seulement, ses performances attirent l’œil d’autres formations de Top 14 et au sommet de la hiérarchie du MHR, on souhaiterait verrouiller au plus vite le polyvalent troisième ligne en le prolongeant avant la fin de son contrat actuel, qui court jusqu’en 2025. Un contrat longue durée serait par conséquent à l’étude.

Un treiziste dans le viseur, Fichten et Doumenc non conservés

Toujours en troisième ligne, l’avenir de Marco Tauleigne semble lui aussi s’inscrire dans la durée avec le MHR. Alors qu’il avait quasiment disparu des radars sous le précédent staff mené par Richard Cockerill et Jean-Baptiste Elissalde (seulement 79 minutes jouées), le polyvalent avant international (30 ans, 6 sélections) est devenu l’un des piliers du groupe héraultais depuis l’arrivée de Bernard Laporte et Patrice Collazo respectivement aux commandes du club et de la direction sportive. Comme d’autres, l’ex-Girondin s’est vu proposer une nouvelle chance qu’il a saisie à pleines mains avec huit apparitions dont sept en tant que titulaire depuis l’arrivée du nouveau staff et ce, à différents postes. Tauleigne aurait convaincu le staff qui serait disposé à lui proposer une prolongation de contrat. Un accord serait quasiment trouvé, et la nouvelle pourrait être officialisée dans les semaines à venir.

Derrière, le MHR tenterait d’attirer dans ses filets une des stars du rugby à XIII australien, le Néo-Zélandais Joseph Manu. Né à Hamilton, le joueur de 27 ans (1,92 m ; 98 kg) évolue depuis 2016 aux Sydney Roosters. Il y a deux semaines, la presse australienne indiquait que Manu allait s’engager avec une équipe de Top 14. Après vérification, le MHR se serait positionné sur le dossier et aurait fait parvenir une offre au Kiwi.

En revanche, un autre cadre du MHR pourrait faire ses valises en fin d’exercice : il s’agit du pilier gauche Grégory Fichten, au club depuis 2016 après avoir été formé à Narbonne. Le pilier français, âgé de 33 ans, n’a fait que cinq apparitions au total cette saison toutes compétitions confondues, dont deux en tant que titulaire. Idem pour le flanker Clément Doumenc qui, à l’instar de Tauleigne, a enchaîné plusieurs bonnes prestations depuis l’arrivée du nouveau staff, ne rentrerais plus dans les plans du staff. L’ex-Carcassonnais serait suivi de près par le FC Grenoble.

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
jacquot12 Il y a 1 mois Le 22/02/2024 à 13:24

C'est dommage pour Clément Doumenc qui a toujours réalisé de bonnes prestations sans jamais décevoir. C'est d'autant plus dommage que c'est un joueur JIFF de plus qu'on laisse partir ( ou fait partir) pour enrôler un sudiste non-JIFF. C'est d'autant plus regrettable que, mis à part Paenga-Amosa et Doumenc il n'y a pas beaucoup de grattoirs capables de récupérer des ballons dans les rocks ou provoquer des fautes à l'adversaire. Mais je ne suis pas le staff et n'ai pas ses compétences. Il y a néanmoins des interrogations à soulever en ce sens que Giudicelli, Macurdy, Arroyo et maintenant Doumenc ce sont des jeunes JIFF pleins d'avenir qu'on fait partir. Le grand Stade Toulousain ne laisse jamais partir ses jeunes prometteurs avec les résultats qu'on lui connaît.