Abonnés

Top 14 - L’opinion de Toulouse - Oyonnax : une promesse nommée Merkler

Par Jérôme Prévôt
  • Joel Merkler a parfaitement remplacé Nepo Laulala face à Oyonnax.
    Joel Merkler a parfaitement remplacé Nepo Laulala face à Oyonnax. Icon Sport - Icon Sport
Publié le
Partager :

Joel Merkler, pilier droit espagnol, a signé une très bonne entrée face à Oyonnax. Profil atypique à suivre.

Dans un match à 95 points et quatorze essais, les occasions de s’extasier ou de critiquer n’ont pas manqué, entre le quadruplé de Paul Graou, l’accélération meurtrière de Matthis Lebel, les courses tranchantes de Pierre-Louis Barassi ou l’abattage de Loïc Godener chez les vaincus. Sur le plan offensif au moins , les talents confirmés ont été fidèles au rendez-vous.

Peut-être faut-il prendre cette rencontre si prolifique par une autre facette moins spectaculaire, celle du pilier droit par exemple, joueur de devoir par excellence. A la 50e, nous avons été impressionnés par l’entrée en jeu du Toulousain Joel Merkler, international espagnol de son état, après avoir été vraiment formé dans la Péninsule, en Catalogne, et avant de devenir étudiant à Sciences Po Toulouse. Ça s’est un profil atypique.

Samedi, ce colosse blond de 22 ans peu habitué aux feux de la rampe a fait au moins aussi bien que son concurrent Nepo Laulala, pourtant fort de 53 sélections chez les All Blacks. Joel Merkler a offert au public d’Ernest Wallon trente minutes de haut niveau. Neuf fois cette saison, Ugo Mola a fait appel à lui mais jamais comme titulaire. L’an passé, il avait déjà fait neuf feuilles de match et il avait débuté une seule rencontre (face au Racing, le 5 mars 2023), mais il était sorti au bout de 38 minutes. À ce jour, en 17 occasions, il n’a jamais joué une mi-temps entière avec les professionnels. On aimerait donc le voir encore avec dans le dos un numéro à un chiffre, pour tester son endurance après avoir eu un aperçu de sa force, de son dynamisme et de son sens du combat. En plus de Laulala, il doit faire face à la concurrence de Dorian Aldegheri et de Paul Mallez. Un programme aussi coton qu’une dissertation universitaire, on le sent capable de surmonter ce Grand Oral.

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (5)
Papet32600 Il y a 1 mois Le 20/02/2024 à 20:30

Il a un peu le profil (visuel) de Mr Servat; certes il ne joue pas au même poste mais je lui souhaite de faire aussi bien

CasimirLeYeti Il y a 1 mois Le 18/02/2024 à 16:10

La notion de titulaire en première ligne, notamment en pilier droit, où se trouvent les joueurs avec le plus fort tonnage et IMC, est plus que sujette à caution...

jipreb Il y a 1 mois Le 18/02/2024 à 09:02

Le QI d'un pilier n'est pas le chiffre inscrit dans son dos !