Abonnés

Top 14 - Clermont doit garder le feu sacré

Par Clément LABONNE
  • La saison passée, à Bayonne, Clermont s’était incliné 21-18 après avoir mené 18-6 jusqu’à la 67ème minute.
    La saison passée, à Bayonne, Clermont s’était incliné 21-18 après avoir mené 18-6 jusqu’à la 67ème minute. - Icon Sport
Publié le
Partager :

L’ASM se déplace à Bayonne après un mois de janvier époustouflant sans la moindre défaite. Actuellement sixièmes, les Jaunards ne veulent pas s’arrêter en si bon chemin.

Combien étaient-ils à parier une telle situation, à la veille du Nouvel An ? Après un automne glacial, conclu avec quatre défaites en cinq rencontres en championnat, les Jaunards ont totalement inversé la tendance avec un match nul et deux victoires convaincantes en Top 14, en plus des succès probants réalisés en Challenge Cup. Barragiste à la veille de la reprise du Top 14, Clermont est sur un petit nuage depuis janvier. Mais après quinze semaines d’intenses batailles, entre larmes et sourires, les vacances arrivaient à point nommé pour la troupe de Christophe Urios. Le manager clermontois s’est ressourcé au pays de l’Oncle Sam, d’autres ont choisi Dubaï, Abidjan ou les stations de ski françaises pour se régénérer et repartir plein fer. Car la semaine de préparation des Auvergnats ne s’est pas déroulée en douceur. Julien Laïrle et Frédéric Charrier ont ressorti les mêmes recettes du premier mois de l’année : intensité, cohésion et précision. "Les joueurs sont dans cette demande-là. Ils sont revenus avec l’envie de poursuivre ce que nous avons entamé, de progresser à chaque entraînement, chaque semaine. C’est vraiment un état d’esprit plaisant et motivant pour tout le groupe", avance le stratège de l’attaque jaune et bleu.

Le fantôme de la saison passée

D’autant que les Clermontois se déplacent dans l’une des places les plus hostiles du championnat. À Jean-Dauger, les Bayonnais habituent leur public à des succès homériques concluant de folles remontées, comme face au Racing ou Oyonnax. La saison passée, déjà, Clermont s’était incliné 21-18 après avoir mené 18-6 jusqu’à la 67ème minute. Un revers qui avait notamment privé l’ASM d’un ticket pour la Champions Cup. Neuf mois après ce revers marqué du sceau de Camille Lopez, les coéquipiers de Joris Jurand ont l’occasion d’envoyer un message fort au reste du Top 14 en privant Bayonne de sa fête habituelle. "On se déplace avec beaucoup d’humilité dans un stade où il est très difficile de gagner et dans un contexte toujours particulier", souligne l’ailier clermontois.

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (3)
Mino2363 Il y a 1 mois Le 17/02/2024 à 08:48

C'est le moment où jamais de confirmer et de rappeler à Lopez et Ituria que leur ancienne mère nourricière a de la ressource et des ambitions...

ruedos Il y a 1 mois Le 17/02/2024 à 09:09

Leur mère nourricière ! c'est une plaisanterie de mauvais gout quand vous êtes venu les chercher et extraire de leurs familles et leur terroir . Nous n'avons pas les mêmes valeurs familiales ......... ce n'est qu'un match de rugby rien à rappeler aux uns et aux autres

ruedos Il y a 1 mois Le 17/02/2024 à 09:19

Mère nourricière ! ressources ! on voit bien l'auvergnat pingre ! à priori nous n'avons pas les mêmes valeurs familiales, vous ne vous êtes pas posé la question quand vous êtes venu les extraire de leur veritable famille. et de leurs attaches. Ceci n'est qu'un match de rugby occupez vous de rugby, parce que sur le plan humain votre club .......