Abonnés

Top 14 - Nathan Bollengier, la dernière pépite rochelaise

Par Vincent Franco
  • Nathan Bollengier face à Toulouse, le 30 décembre 2023.
    Nathan Bollengier face à Toulouse, le 30 décembre 2023. - Icon Sport
Publié le
Partager :

Alors qu’il découvre le monde professionnel cette saison, Nathan Bollengier impressionne sous le maillot de La Rochelle. L’arrière ou ailier rochelais est promis à un très bel avenir.

Qui peut se targuer d’avoir marqué un essai dès son premier ballon touché chez les professionnels ? Pas grand monde. Le 20 août dernier, Nathan Bollengier n’a pas attendu longtemps avant de se montrer. Remplaçant au coup d’envoi, le jeune rochelais a disputé son premier match de Top 14 face à Montpellier. Entré au cours de la seconde période, il avait relancé les siens en contrant un jeu au pied, avant d’aplatir dans l’en-but. Ça, c’est pour la première apparition. Son entrée avait visiblement plu au staff maritime, qui lui a ensuite fait confiance lors de quelques rencontres, comme lors de ce déplacement à Oyonnax, où il a été lancé dès le coup d’envoi avec le numéro quinze dans le dos.

Bollengier a eu 20 ans le 18 janvier dernier, et il incarne l’avenir d’une équipe de La Rochelle qui compte de plus en plus sur ses jeunes bourrés de talent. Pouvant joueur à l’arrière et à l’aile, celui qui est au club depuis l’âge de cinq ans a profité de la Coupe du monde et de quelques blessures pour se faire un nom dans la ligne arrière jaune et noir.

Contre Toulouse, le grand soir

Quand on porte le maillot de La Rochelle, jouer à Deflandre est quelque chose de spécial. Alors quand en plus, pour sa première titularisation, un minot fait se dresser tout le peuple charentais-maritime… Il n’y a plus qu’à lever son chapeau. Contre le Stade toulousain, le 30 décembre dernier, Nathan Bollengier a réalisé LA performance qui a lancé, pour de bon, sa carrière avec l’équipe première. Titulaire sur une aile, il a largement gagné son duel face à Ange Capuozzo. Mieux, juste avant la pause, il a intercepté une passe adverse pour s’offrir une course de cinquante mètres, avant de plonger dans l’en-but comme l’aurait fait un gamin dans une piscine à balles. C’était le grand soir, tout simplement.

"Nathan m’impressionne de match en match, avouait le troisième Judicaël Cancoriet après la victoire face à Toulouse. C’est difficile à expliquer mais c’est un « chien », il a faim, il est sur tous les ballons. Quand il n’y a pas d’espace, il est capable d’accélérer et de nous faire avancer." Chez les joueurs, l’arrière polyvalent fait l’unanimité mais pas seulement grâce à son talent comme l’expliquent ces paroles de Paul Boudehent : "Il faut commencer par l’homme, parce que je pense que c’est ce qu’il y a de plus important. C’est un très bon garçon, très gentil. C’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup. Il a montré un très bon visage, après je vous laisse écrire les lignes et les mots qui vous plairont mais ce qui est certain, c’est qu’il a beaucoup de talent. Et pour ce qui est de son culot, tous ceux qui ont réussi ont essayé ! (rires)" Cette saison, peut-être plus que les autres, La Rochelle fait confiance à sa jeunesse dorée. En tête de gondole, on retrouve Nathan Bollengier. Ses débuts sont fracassants, aucune raison que la suite ne soit pas aussi belle.

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (2)
Yellowblack Il y a 23 jours Le 08/02/2024 à 10:54

Il y a aussi Bosmarin sur l'autre aile. Des joueurs à préserver pour la suite mais qui risquent de faire parler d'eux.

Puntadelteno1970 Il y a 23 jours Le 08/02/2024 à 10:19

Oui il a des qualités mais bon le chemin est long vers le très haut niveau. Ethan Dumortier a fait un excellent début de saison l'an dernier et aujourd'hui c'est plus compliqué pour lui. Je lui souhaite le meilleur et qu'il continue à travailler dur.