Abonnés

Top 14 - Nouvelle étape pour un Bayonne à toute épreuve face à Montpellier

Par Edmond Lataillade
  • Face à Montpellier, le paquet d'avants bayonnais aura un beau défi à relever.
    Face à Montpellier, le paquet d'avants bayonnais aura un beau défi à relever. Icon Sport
Publié le
Partager :

En s’appuyant sur les points positifs relevés à Lyon, l’Aviron voudra mettre à mal des Montpelliérains avides de victoire. La victoire lui est essentielle.

L’Aviron a déjà battu deux leaders, celui de la 3e journée, le Stade français, et celui de la 6e journée, la Section paloise. Ce samedi, c’est la lanterne rouge qui se présente à Jean-Dauger. Le classement ne fait pas l’adversaire… Les Basques savent à quel point chaque journée amène son lot d’embuscades. Mais à défaut d’être allés à la quête de victoires à l’extérieur, ils n’auront de cesse de rester maîtres chez eux, encore une fois. Et pourtant, leur dernière sortie à Lyon, malgré la différence au score, ne verse pas au constat d’échec. "C’est plutôt une opportunité manquée !" avance Joël Rey. Qui oblige Bayonne à se défaire de Montpellier. "Il nous faut la victoire pour rester collé à la septième ou huitième place."

Le comportement montré à Lyon encourage. S’ils ont cruellement manqué de réalisme, les protégés de Joël Rey ont dévoilé des attitudes positives. "Il a fallu de la force de caractère pour revenir dans le match, relève ce dernier. Et c’est le match où on est allé le plus grand nombre de fois en zone de marque. D’ordinaire, dans cette zone, on est plutôt efficace." Le manque de réalisme frappant a coûté au moins le point de bonus. Le revers de la médaille. Mais pour autant, à la veille de recevoir les Héraultais, les Bayonnais ne sont pas habités par un quelconque doute naissant. "On ne doute pas du tout. La preuve en est que les ballons, on les a. Il faut désormais être rigoureux. On continue à prendre de l’assurance, dans l’engagement, la rigueur, même si elle nous fait défaut parfois."

Un beau duel en conquête

Qu’opposer aux Montpelliérains, en quête de points, avec, à leur tête, un staff rutilant dont deux anciens Bayonnais ? Quel sera leur jeu ? Joël Rey se doute qu’ils s’appuieront sur ce qui a toujours fait leur force. "J’ai vu et j’ai lu que leur point fort, c’était la conquête, complète-t-il. Nous aussi, en conquête, on essaie de sortir notre épingle du jeu. Et on n’est pas trop mal quand même. Dans notre tête, on sait ce que l’on a à faire. On va rester l’Aviron bayonnais, fidèle à nos convictions. Je sais qu’ils veulent rebondir. Nous, de notre côté, on doit avancer. Mais je ne pense pas à nos adversaires. C’est nous d’abord. On sait quels sont nos objectifs. On ne va pas se focaliser sur Montpellier. Tous les week-ends, il y aura du grain à moudre de toute façon."

Bayonne voudra donc rester sur sa dynamique, nullement altérée par le résultat brut de Lyon. "Face à Montpellier, il faudra gagner pour rester donc au contact et faire une bascule."

À l’issue de ce match, en effet, après un bon tiers de championnat, alors qu’il comptera quatre réceptions pour cinq déplacements, l’Aviron pourra regarder objectivement son classement, et y porter son regard soit vers le haut, soit vers le bas. Déjà un premier bilan…

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés.

Profitez de notre offre pour lire la suite.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Mouguerre Il y a 3 mois Le 02/12/2023 à 09:43

Cette Photo est très révélatrice du jeu d'avants de nos bleus devant Pau. Il faudra aujourd'hui avoir la même volonté à Dauger pour battre une équipe au classement qui ne correspond pas à sa valeur réelle. Tatafu, Ithurria, Huguet, Ceyte, Paulos refaitent nous des avancées comme sur cette belle image où le bleu domine le vert.