Abonnés

Transferts - Info Midol. Sinckler, Stuart, Ludlam et Daly... Ces Anglais qui lorgnent le Top 14 pour l'après Coupe du monde

  • Kyle Sinckler, Will Stuart, Lewis Ludlam et Elliot Daly pourrraient imiter les frères Simmonds ou encore Joe Marchant en débarquant en France l’été prochain. Photos Icon Sport
    Kyle Sinckler, Will Stuart, Lewis Ludlam et Elliot Daly pourrraient imiter les frères Simmonds ou encore Joe Marchant en débarquant en France l’été prochain. Photos Icon Sport SUSA / Icon Sport - SUSA / Icon Sport
Publié le
Partager :

INFO MIDOL - L’exode massif d’internationaux anglais vers le Top 14 se précise. De nombreux cadres du XV de la Rose, comme les piliers Kyle Sinckler et Will Stuart ou le flanker Lewis Ludlam intéressent plusieurs clubs français. Tour d'horizon. 

Il y a quelques semaines, nous vous annoncions qu’entre soixante et quatre-vingts joueurs anglais étaient dans les starting-blocks pour quitter leurs clubs de Premiership et rejoindre l’Hexagone. À ce jour et selon nos informations, cet exode semble se préciser.

Et celui-ci concernerait plusieurs cadres du XV de la Rose qui disputent actuellement la Coupe du monde. À commencer par les deux piliers droits Kyle Sinckler et Will Stuart, qui seront en fin de contrat avec leurs clubs de Bristol et de Bath en juin 2024. Le CV du premier est pour le moins impressionnant, puisqu’à 30 ans, Sinckler compte 63 sélections avec l’Angleterre et 7 avec les Lions britanniques. Âgé de 27 ans, Stuart possède 30 capes et a participé aux deux premières rencontres de l’Angleterre dans le Mondial. Deux profils de droitiers puissants qui intéressent quatre clubs du Top 14 cherchant à se renforcer dans ce secteur : Bordeaux-Bègles, Castres, Clermont et Toulon.

D’autres Anglais de premier plan seront également sur le marché en juin prochain, comme le troisième ligne Lewis Ludlam (27 ans, 23 sélections) qui s’est signalé en réalisant une entrée fracassante face à l’Argentine (12 plaquages en quinze minutes). Pur produit de la formation des Northampton Saints, le flanker aux dreadlocks y évolue depuis 2016, et propose l’avantage de couvrir les trois postes de la troisième ligne.

George North sur le départ ?

Un profil qui serait susceptible d’intéresser des clubs comme Castres, Toulon ou le Racing 92, tous à la recherche d’un troisième ligne de calibre international. Son coéquipier de club, le demi de mêlée Alex Mitchell sera également en fin de contrat en juin 2024. Comme Ludlam, Mitchell est un pur produit des Saints et sa cote a grimpé en flèche depuis qu’il a étonné son monde en s’illustrant contre l’Argentine. Enfin, un autre gros client anglais se retrouvera sans club en juin prochain : il s’agit du trois-quarts Elliot Daly (30 ans, 60 sélections). Même s’il n’est plus tout à fait le joueur qu’il était il y a quelques années, il présente de nombreux atouts comme celui de couvrir les postes d’arrière, d’ailier et de centre ainsi que d’être un buteur longue distance…

Le phénomène ne se limite pas à l’Angleterre. Au pays de Galles, c’est la superstar George North qui se retrouvera sans contrat en juin 2023. Et au vu de l’état des finances de la fédération galloise, on doute qu’elle puisse s’aligner face à des propositions des clubs français d’autant que North (31 ans, 84 capes) possède un profil et un gabarit rares (1,93 m ; 110 kg). Le CV du colosse des Ospreys, équipe où il évolue depuis 2018, serait actuellement sur le bureau de plusieurs clubs du Top 14. à ce titre, Montpellier serait à la recherche d’un centre. Sauf que le club héraultais a aussi cruellement besoin de Jiffs. Affaire à suivre…

Vous êtes hors-jeu !

Cet article est réservé aux abonnés Midi Olympique.

Abonnez-vous pour débloquer cet article.

Abonnement SANS ENGAGEMENT à partir de

0,99€ le premier mois

Je m'abonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
CasimirLeYeti Il y a 15 jours Le 18/09/2023 à 17:54

Tss, tss, tss, nous nous devons de continuer à jouer avec nos jeunes joueurs (JIFF), parce que c'est bien et parce que cela nous fait et fera encore gagner !