Yoann Maestri - XV de France australie - 10 novembre 2012 - Icon Sport
 
XV de France

XV de France: Yoann Maestri, blanchi par l'IRB, s’en sort vraiment bien

Maestri s’en sort vraiment bien

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 19/11/2013 à 19:51 -
Par Clément Mazella - Le 19/11/2013 à 19:51
Expulsé face aux Tonga après une bagarre, le deuxième ligne du XV de France, Yoann Maestri, a été blanchi par l’IRB et peut rejouer dès ce week-end.
 

Sincèrement, Yoann Maestri ne devait pas s’y attendre. Expulsé face aux Tonga samedi dernier après une bagarre avec le pilier Sona Taumalolo, le deuxième ligne du XV de France (25 ans ; 19 sélections) a été blanchi ce mardi par la commission de discipline de l’IRB. Il encourait entre deux et cinquante-deux semaines de suspension. Il n’en sera finalement rien. "Dans le cas de Yoann Maestri, la commission a estimé que le carton rouge était une sanction suffisante et n'a imposé aucune sanction supplémentaire", a annoncé l'IRB dans un communiqué. Le Toulousain pourra donc postuler pour une rencontre ce week-end. Soit avec son club face à Oyonnax. Soit contre l’Afrique du Sud si l’encadrement du XV de France souhaite le rappeler. Le Tonguien, Sona Taumalolo, passablement énervé tout au long du match, a pour sa part écopé de quatre semaines.

Ses larmes en sortant de la pelouse du stade Océane samedi dernier avaient particulièrement ému. Le Toulousain était conscient d’avoir commis une grosse faute. Et qu’il allait être privé du choc face aux Springboks au Stade de France. Voire même plus. "C'est un manque d'expérience. Il prend le premier coup de poing. Au niveau international il ne faut rien dire, et il a répondu", avait déclaré le sélectionneur, Philippe Saint-André, lors de la conférence d’après-match. Finalement, la clémence de l’IRB va soulager le joueur, mais aussi l’encadrement des Bleus et celui du Stade toulousain, son club, qui aurait pu devoir se passer de ses services durant plusieurs semaines.

Bru: "Il ne faut pas se tromper de combat"

L’entraîneur des avants du XV de France, Yannick Bru, qui connait bien le joueur pour l’avoir dirigé à Toulouse, n’avait pas caché sa petite déception quant à son comportement. "Il a commis une faute qui est quand même lourde, qui ne passe pas inaperçue. Yoann sait que sa plus grosse marge de progression, c'est de faire en sorte que la machine ne s'emballe pas quand il est dans des niveaux de fatigue ou d'intensité émotionnelle importants. On a beau prévenir, travailler en amont, il faut souvent mettre les doigts dans la prise pour vraiment prendre conscience que ça fait mal".

Quoiqu’il en soit, le technicien pense sincèrement que le deuxième ligne tricolore aura retenu la leçon. "Je pense qu'il a compris que quand on est sur un terrain de rugby, il ne faut pas se tromper de combat. Il y a un combat pour l'équipe et un combat plus personnel et je pense qu'à l'avenir il ne s'y trompera plus". D’autant que selon Yannick Bru, Maestri "était en train de réaliser un de ses meilleurs matches depuis longtemps". Il prouvera peut-être dès ce week-end que désormais, il peut se maîtriser sans aucun souci...

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×