Alexandre Menini - Perpignan-Toulon - 19 avril 2014 - Icon Sport
 
XV de France

XV de France, Tournée en Australie - Alexandre Menini (pilier): "J'ai appris ma sélection à la télé"

Menini: "J'ai appris ma sélection à la télé !"

Par Thomas PEROTTO
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 07/05/2014 à 20:15 -
Par Thomas PEROTTO - Le 07/05/2014 à 20:15
Appelé pour la première fois en équipe de France, le pilier toulonnais Alexandre Menini a livré à Rugbyrama son sentiment sur cette convocation. Tout est allé très vite pour lui, passant de Biarritz à Toulon, du Top 14 à la H Cup, et donc au XV de France.
 

Comment avez-vous appris votre convocation avec le XV de France ?

Alexandre Menini : J'ai appris cela à la télé ! Je savais qu'il y avait une annonce à 12h ce mercredi, j'ai zappé sur L'Equipe 21, je regarde souvent les infos sportives, et j'ai vu que j'en faisais partie. J'ai été très très heureux de l'apprendre surtout !

Avez-vous été surpris d'entendre votre nom dans cette liste de Philippe Saint-André ?

A.M. : Oui j'ai été un peu surpris. Oui surpris, car j'ai eu une saison un peu atypique, à l'image de mon parcours. Je savais qu'on parlait un peu de moi depuis quelques temps dans la presse, que j'étais suivi. Comme j'avais répondu à l'époque, pour moi, c'était une cerise sur le gâteau si ça devait arriver. On n'est jamais insensible aux mots qui transpercent un peu dans la presse. Mais je ne me prenais pas la tête plus que cela.

Est-ce une fierté d'être surveillé comme cela par les sélectionneurs ?

A.M. : C'est sûr que d'entendre son nom dans les possibles sélectionnés, c'est très honorifique. Mais après, nous sommes des sportifs de haut niveau et il faut surtout penser aux matches avec son club. Les sélections n'arrivent qu'avec des bonnes performances en club. J'étais vraiment concentré sur Toulon, d'autant plus que je n'y étais pas depuis très longtemps. J'avais envie de prouver beaucoup de choses au RCT, de leur rendre cette confiance. C'était vraiment sur cela que j'étais d'abord penché.

Tout est allé très vite cette saison pour vous...

A.M. : L'arrivée à Toulon a été une chance pour moi. A Biarritz, c'est vrai qu'on perdait beaucoup de matches, donc j'ai pris ça comme une opportunité. Je ne suis pas sûr que beaucoup de joueurs aient la chance d'arriver en cours de saison dans un club premier du championnat, qui jouent les phases finales de H Cup. C'est une chance, mais j'ai toujours fourni beaucoup de travail, même dans les clubs de Pro D2 j'ai continué à bosser. Et aujourd'hui, c'est vrai le changement de club a été très important pour moi. Je suis très heureux d'être à Toulon.

L'adaptation est-elle difficile sportivement ?

A.M. : Difficile, oui, car j'arrive dans un nouveau club, avec de nouvelles combinaisons, des nouveaux joueurs. Il faut s'adapter en mêlée pour avoir des automatismes. Mais j'ai eu la chance de tomber sur des joueurs exceptionnels qui m'ont vraiment bien aidé. Tout a été très vite pour l'intégration. Quand on a la chance de jouer des matches comme cela, il y a beaucoup d'humilité et de motivation.

Comment voyez-vous la fin de saison ?

A.M. : Aujourd'hui j'ai eu la bonne nouvelle d'être appelé en équipe de France, mais avant de penser à ça, il y a des matches très important avec Toulon. Je penserais après à la tournée - même si j'y pense un peu dans ma tête aujourd'hui forcément - quand on aura accompli le travail en club.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×