Thierry DUSAUTOIR - 22.02.2013 - XV de France - Entrainement du capitaine avant Angleterre France -Twickenham-Londres - Icon Sport
 
XV de France

Tournée en Nouvelle-Zélande - Juin 2013, Bleus: le premier groupe s'est envolé

Bleus: le premier groupe s'est envolé

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 29/05/2013 à 10:00 -
Par Midi Olympique - Le 29/05/2013 à 10:00
Vingt-sept des trente-cinq joueurs français retenus pour la tournée de l'équipe de France en Nouvelle-Zélande ont décollé ce mardi soir. Ce sont ceux qui affronteront les champions du monde lors du premier test-match le 8 juin. Les autres – les finalistes du championnat – les rejoindront la semaine prochaine.
 

Ils sont donc partis à vingt-sept... Le premier contingent des joueurs de l'équipe de France, retenus pour la tournée en Nouvelle-Zélande, a décollé ce mardi soir depuis l'aéroport Charles-de-Gaulle. Si l'affiche de la finale du Top 14 avait été inversée et qu'elle avait vu Toulouse et Clermont s'affronter, le staff des Bleus n'aurait pu compter que sur un groupe de vingt-et-un éléments à partir de ce mardi.

Finalement, les membres de ce premier départ, dont le capitaine Thierry Dusautoir en l'absence de Pascal Papé (blessé au dos) et Jean-Marc Doussain appelé pour compenser le forfait de Morgan Parra, vont former l'ossature du test inaugural contre les All Blacks, le 8 juin à l'Eden Park. En effet, les Toulonnais et les Castrais (huit au total) ne postuleront que pour la rencontre face aux Auckland Blues le mardi 11 juin à Albany et le deuxième test-match contre les champions du monde le samedi 15 juin à Christchurch.

"La tournée d'une vie"

Ce deuxième contingent, qui comprendra l'ailier Marc Andreu, retenu ce mardi après l'officialisation du forfait d'Alexis Palisson, n'embarquera que dimanche (le 2 juin), au lendemain de la finale du championnat. Les joueurs le formant ne débuteront pas l'entraînement avant le mercredi 5 juin. Pour les autres, ils ont reçu ce mardi leur dotation et rempli les dernières formalités administratives dans l’hôtel de la banlieue de Roissy où les Bleus résident avant chaque rendez-vous au Stade de France avant de partir pour ce que le sélectionneur Philippe Saint-André a appelé "la tournée d'une vie".

Auparavant, les Bleus ont eu droit à un entraînement en début d'après-midi pour éprouver les organismes avant d'entamer dans la soirée un très long voyage. Plus de vingt-quatre heures de trajet qui, en raison des décalages horaires et escales, contraindront les Français à n'arriver que jeudi en Nouvelle-Zélande, où ils prendront leurs quartiers à l’hôtel Pullman dans le centre historique d’Auckland.

"Je ressens à la fois de l'excitation et un peu de stress, nous expliquait ce lundi Camille Lopez, l'un des novices de cette aventure. Je ne suis jamais parti durant un mois dans un contexte comme celui-ci. Forcément, on se pose quelques questions mais à l'arrivée, ce sont quand même l'excitation et l'envie qui prédominent." Et on se doute que lui et ses partenaires ne sont pas au bout de leurs émotions...

Premier départ (mardi 28 mai, 27 joueurs) :

Avants : Eddy Ben Arous, Dimitri Szarzewski, Luc Ducalcon, Bernard Le Roux (Racing-Metro); Guilhem Guirado, Nicolas Mas, Sébastien Vahaamahina (Perpignan); Vincent Debaty, Thomas Domingo, Benjamin Kayser, Daniel Kotze (Clermont); Alexandre Flanquart (Stade français); Yoann Maestri, Yannick Nyanga, Thierry Dusautoir, Louis Picamoles (Toulouse); Fulgence Ouedraogo (Montpellier).

Arrières : Wesley Fofana, Noa Nakaitaci (Clermont); Jean-Marc Doussain, Gaël Fickou, Florian Fritz, Maxime Médard, Yoann Huget (Toulouse); Maxime Machenaud (Racing-Metro); Camille Lopez (Bordeaux-Bègles); Adrien Planté (Perpignan).

Deuxième départ (dimanche 2 juin, 8 joueurs) :

Avants : Christophe Samson, Antonie Claassen (Castres).

Arrières : Frédéric Michalak, Mathieu Bastareaud, Maxime Mermoz (Toulon); Marc Andreu, Rémi Talès, Brice Dulin (Castres).

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×