XV de France - Tournée de novembre

Tournée de novembre, XV de France-Nouvelle-Zélande: Ils sont 23 désormais

Après les trois-quarts mardi, le sélectionneur français Philippe Saint-André a annoncé ce mercredi après midi le nom des trois avants qui ne participeront pas au choc face à la Nouvelle-Zélande samedi. Nyanga, Le Roux et Flanquart rentrent chez eux.

 
Contre les All Blacks, ce sera sans Nyanga, Le Roux et Flanquart - Rugby - XV de FranceIcon Sport
 

Après les trois-quarts, les avants. A quatorze heure pile-poil, en respectant scrupuleusement la règle 9 de l'IRB concernant la mise à disposition des internationaux, Philippe Saint-André, le sélectionneur du XV de France, a fait passer son groupe de 26 à 23 joueurs ce mercredi en début d'après midi. Les flankers Yannick Nyanga et Bernard Le Roux et le deuxième ligne parisien Alexandre Flanquart ont donc quitté le groupe quelques heures seulement après que Mathieu Bastareaud, Maxime Mermoz, Sofiane Guitoune et Jonathan Pélissié en eussent fait de même ce mercredi matin. A la différence près que les trois avants, réservistes désormais, ont participé à la séance d'entraînement de mêlée et de touche programmée, toujours dans la matinée, pour laquelle Yannick Bru souhaitait un nombre de joueurs, le plus large possible.

Le XV de départ se dessine…

Nyanga, Le Roux, Flanquart. Même s'il espérait le contraire, ce trio s'attendait sûrement à ne pas affronter les All Blacks samedi au Stade de France. Son départ offre désormais quelques pistes sur la composition définitive de l'équipe qui défiera la Nouvelle-Zélande, un composition dévoilée mercredi à 9h15. En troisième ligne, comme le laissait apparaitre l'entraînement ouvert au public mardi, Thierry Dusautoir le capitaine pourrait être associé à Wenceslas Lauret, le jeune flanker du Racing Metro, avec Damien Chouly dans le couloir, plutôt qu'Antonie Claassen. Une troisième ligne de défenseur pour enrayer la machine à jouer des blacks. Plus haut dans le pack, Papé de retour en bleu, devrait être associé à Yoann Maestri, un taulier depuis l'avènement de Philippe Saint-André à la tête des Bleus. Vahaamina, futur clermontois, que le staff tient en haute estime, rentrerait alors en cours de partie, pour y apporter son explosivité.

Ce mercredi après-midi, les Bleus connaissent un dernier instant de répit avant le grand choc de samedi. Un après-midi de repos que certains mettent à profit pour s'offrir une virée dans la capitale quand d'autres doivent répondre à des obligations commerciales avec leur équipementier. Mais dès ce soir, les Bleus se tourneront vers leur défi black.

 - Midi Olympique@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |