XV de France

Tournée de novembre: France-Nouvelle-Zélande (19-26):Et à la fin, ce sont les All Blacks qui gagnent


Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 10/11/2013 à 11:24 -
Par Rugbyrama - Le 10/11/2013 à 11:24
Et à la fin, ce sont les All Blacks qui gagnent...Malgré une belle résistance face aux All Blacks, les Bleus ont débuté leur Tournée de novembre par une défaite au Stade de France (19-26). Que de regrets...
 

Au bout d'eux-mêmes ! Pendant cinq bonnes minutes, les Français ont chargé l'en-but néo-zélandais, sans conclure. Le match nul était tout proche. Face à des All Blacks pas vraiment dans leur assiette, le XV de France a relevé la tête et ne s'incline que de sept points (19-26). Les hommes de Steve Hansen ont eu deux réelles actions d'essai et ont marqué... deux fois. C'est là toute la différence avec les partenaires d'un Dusautoir omniprésent au plaquage comme toute son équipe. Mais l'état d'esprit des tricolores a été largement à la hauteur de ce "big" test.

Des mots avaient été prononcés, pour mettre le XV de France devant ses responsabilités. Réaction, rachat, combat, agressivité, audace. Sur ce plan, les Bleus de Philippe Saint-André, fessés trois fois au mois de juin en Nouvelle-Zélande, ont répondu présent. Hormis peut-être le dernier match face aux Springboks, jamais les Blacks n'avaient été bousculés ainsi cette année. La faute à un pack français présent constamment dans les rucks. Dans le sillage de Papé et Maestri, les Bleus ont fait la guerre aux All Blacks dans les phases au sol. Derrière, la défense exemplaire de Fofana, Fritz ou Tales n'a laissé que peu d'espaces aux Néo-Zélandais.

Les Blacks frappent deux fois

A la pause, on en était à se dire que le partage des points était un peu injuste pour les Français (9-9). A partir de la 20ème minute, la domination territoriale a été sans partage. Rémi Talès, scruté attentivement dans ce costume d'ouvreur, a été fébrile dans son jeu au pied d'occupation. En revanche, il a constamment agressé Dan Carter et la ligne d'avantage. Sur deux longues séquences (31e, 36e), les Bleus méritaient d'aller à l'essai. Deux fois, Dulin était arrêté à quelques mètres de l'en-but. Les All Blacks, qui avaient attaqué fort la partie, n'offraient que le pied de Carter (13e, 18e, 27e) pour scorer. Parra lui répondait bien (10e, 24e, 31e) malgré deux échecs (7e, 37e).

On connaît la force de la Nouvelle-Zélande : marquer des essais à chaque occasion dangereuse. Charles Piautau d'abord (46e), Kieran Read ensuite (64e) sur un service du même Piautau ont mis les All Blacks dans les conditions de gagner. Et même si Brice Dulin était à la conclusion d'un service de Tales et Fickou (68e, 19-26), la France avait laissé passer trop d'occasions pour faire tomber la meilleure équipe du monde. Mais le visage qu'a montré ce XV de France pousse à l'optimisme pour les prochains matches.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×