Maxime Médard rentre dans son match - France Nouvelle-Zélande - 9 novembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
XV de France

Tournée de juin XV de France - Maxime Médard: "Il ne faut pas croire, ça nous emmerde de perdre"

Médard: "Il ne faut pas croire, ça nous emmerde de perdre"

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 26/06/2014 à 17:28 -
Par Fabien Pomiès - Le 26/06/2014 à 17:28
Revenus bredouilles de leur tournée de juin en Australie, les Bleus inquiètent. L'ailier Maxime Médard est frustré de ne pas avoir réussi à gagner un match.

Dominés assez largement par les Wallabies lors de leur tournée de juin (3 défaites en autant de confrontations, ndlr), les Bleus ont clôturé leur (longue) saison sur les rotules et surtout avec le moral dans les chaussettes. "On avait déjà vécu ça l’an dernier, en Nouvelle-Zélande. Perdre trois matches d’affilée, ça n’a rien d’évident à gérer, surtout quand on s’entraîne bien et que le groupe vit bien. Mais le constat de ces trois défaites s’impose à nous", a lâché Maxime Médard chez nos confrères de Sports.fr, à son retour d’Australie.

" Les gens ont raison d'être inquiets. Mais si ce groupe a de la qualité, on doit pouvoir faire quelque chose"

Balayés 50-23 lors du premier test-match à Brisbane, les Tricolores avaient pourtant montré une réaction d’orgueil en ne concédant qu’un "simple" 6-0. Mais c’était avant l’inexorable dernière rencontre à Sydney et une nouvelle gifle reçue face à des Australiens clairement plus frais et supérieurs en bien des points. Là aussi, l’ailier toulousain ne cherche pas d’excuses et concède : "On est les premiers déçus. Parce qu’on aurait aimé ramener ne serait-ce qu’une victoire. C’est la fin de saison, tout le monde a tout donné sur le terrain. Il n’y a pas d’excuses à chercher. C’est nous, les joueurs, qui sommes sur le terrain et c’est à nous de gagner les matches".

Quatrièmes lors du dernier Tournoi des 6 nations, incapables de remporter un seul de leurs test-matchs dans l’Hemisphère sud que ce soit l’an passé ou cette année, forcément, les Bleus sont au cœur des critiques à quatorze mois du Mondial en Angleterre. Maxime Médard, lui, préfère positiver : "C’est sûr que les gens tirent des conclusions plutôt hâtives et qu’à un peu plus d’un an de la Coupe du monde, la France est septième nation au classement mondial et ils ont des raisons d’être inquiets. Mais si ce groupe a de la qualité, on doit pouvoir faire quelque chose. Je pense que ça va sourire un jour, il faut persévérer, être peut-être plus rigoureux et travailler plus pour à terme peut-être prétendre inquiéter et même gagner face aux plus grandes équipes".

Maxime Médard face à Israel Folau - Australie -France - 14 juin 2014
Maxime Médard face à Israel Folau - Australie -France - 14 juin 2014 - Icon Sport
" A nous de bouffer de la technique pour avoir moins de déchet en matches"

Outre une fatigue et une lassitude certaine des joueurs à la fin d’une saison harassante en club, se pose alors la question de les lacunes techniques constatées par rapport aux sélections dominantes du moment comme la Nouvelle-Zélande, l’Angleterre ou l’Australie pour ne citer qu’eux. Sans détour, le Toulousain n’élude pas ce fait : "Quand on fait le bilan des trois matches, il y a beaucoup de choses négatives. Peut-être manque-t-on de technique… On sait de toute façon ce qui nous manque. A nous d’être plus juste et rigoureux au jour le jour que ce soit en club ou en équipe de France. A nous de bouffer de la technique pour avoir moins de déchet en matches".

Et l’ailier haut-garonnais fait également part de son agacement contre ceux qui considèrent aujourd’hui que la France n’est plus une nation majeure du rugby mondial : "Des choses peuvent encore changer et il ne faut pas non plus nous reléguer en deuxième division, comme j’ai pu l’entendre. Bien sûr que ça nous alerte et ça nous inquiète aussi, il ne faut pas croire, ça nous emmerde de perdre". Aux Bleus de le prouver lors de la tournée de novembre...

Pour retrouver l'entretien en intégralité : ici

Maxime Médard tente de plaquer Tevita Kuridrani - Australie France - 14 juin 2014
Maxime Médard tente de plaquer Tevita Kuridrani - Australie France - 14 juin 2014 - Icon Sport
 
 

commentaires


  • poulout03/07/2014 18:38

    Ouvrez les yeux M. Médard, vous êtes nul. Le plus grave, c'est que vous n'êtes pas le seul. C'est pourquoi, même si vous ne voulez pas le reconnaître, l'équipe de France est devenue une équipe de seconde zone.

  • boudicon30/06/2014 08:40

    Quel sens de la répartie , j'en bave !!

  • seb8320029/06/2014 16:12

    @boudicon c'est clair heureusement que tu es là!