Remi tales - entrainement XV de france - 18 juin 2013 - Icon Sport
 
XV de France

Tournée d'été, Bleus, Rémi Tales: "Me retrouver face à Carter, je ne l’aurais jamais cru"

Tales: "Me retrouver face à Carter, je ne l’aurais jamais cru"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/06/2013 à 12:13 -
Par Rugbyrama - Le 20/06/2013 à 12:13
Titularisé pour la première fois avec les Bleus, Rémi Tales, l’ouvreur castrais, n’en revenait pas de se retrouver face aux All Blacks et Dan Carter.
 

Tout juste auréolé d’un titre de champion de France avec son club de Castres, Remi Tales, demi d’ouverture de 29 ans, est en train de vivre l’un de ses plus belles saisons. Convoqué chez les Bleus, samedi, il débutera aux côtés de Jean-Marc Doussain, formant ainsi la huitième charnière de l’ère Saint-André. Après l’annonce du XV de départ, le Tarnais mesurait le chemin parcouru, après avoir vécu une saison 2011-12 compliquée à Castres (9 titularisations en Top 14), avant de s’imposer cette année : "Je me rappelle le premier match de la saison, à Toulouse. J'avais fait trois matches amicaux où j'avais joué 40 minutes maximum et déjà, me retrouver contre Toulouse, je ne m'y attendais pas. Alors me retrouver 10 mois après en équipe de France, face aux Blacks et face à (l'ouvreur Dan) Carter, je ne l'aurais jamais cru !"

Tales: " Ne pas me prendre la tête "

Conscient de son arrivée tardive avec le XV de France, le Montois d’origine a noté avec humour qu’il n’avait "vraiment pas brûlé les étapes", voyant cette marque de confiance du staff tricolore comme "une opportunité à saisir". Quant à Dan Carter, son vis-à-vis samedi à New Plymouth, il le qualifie de "référence" à son poste : "Ca donne un petit truc en plus et on a envie de se confronter à lui et même si c'est la référence, de pouvoir l'embêter un maximum".

Avant d’affronter les All Blacks, champions du monde en titre, Rémi Tales, a cependant expliqué ne pas se rajouter de pression avant cette rencontre : "Je commence à être un peu vieux, à savoir relativiser un maximum. J'essaye de ne surtout pas me prendre la tête". Confiant également avoir de "l'appréhension et de la pression". S’il n’avait pu s’exprimer qu’une vingtaine de minutes samedi dernier lors de la lourde défaite des Bleus à Christchurch (0-30), l’ouvreur du CO "espère cette fois peser plus sur le jeu". Le rugby français ne saurait lui souhaiter le contraire….

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×