Yoann Maestri - XV de france nouvelle-zélande - 22 juin 2013 - Icon Sport
 
XV de France

Tournée d'été 2013, Nouvelle-Zélande-France, Yoann Maestri: "Nous nous sommes envoyés fièrement"

Maestri: "Nous nous sommes envoyés fièrement"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 22/06/2013 à 16:40 -
Par Rugbyrama - Le 22/06/2013 à 16:40
Lucide sur la troisième défaite du XV de France (9-24), Yoann Maestri, le deuxième ligne toulousain soulignait l’énorme engagement des Bleus lors de ce dernier match de la saison.
 

Yoann, est-ce que à un moment de la rencontre vous vous êtes dit que vous pouviez battre la Nouvelle Zélande ?

Yoann MAESTRI: Je sais pas si face aux All Blacks on peut vraiment se dire ça, surtout lorsqu’on joue en Nouvelle Zélande. Ce sont des adversaires redoutables et honnêtement on ne peut pas en plein match se dire "ça va passer". Il ne faut pas se poser de questions. Malgré tout, c’est vrai que nous sommes restés proche au score pendant très longtemps, ce qui est quelque chose de vraiment positif, même si le bilan de la tournée est forcément négatif.

Sur quels détails cette victoire vous a-t-elle échappée ?

Y.M.: Je ne sais pas. Je n’ai pas assez de données pour analyser ça à chaud. Nous sommes joueurs, on essaye de tout donner sur le terrain, ce n’est pas à nous de faire cette analyse juste après la rencontre.

Sentez-vous aujourd’hui la fatigue de la longue saison qui vient de s’achever ?

Y.M.: L’usure, nous l’avons perçue sur toute la fin de saison mais quand on joue avec ce maillot sur les épaules, cela remobilise tout le monde et nous galvanise. Nous nous sommes envoyés fièrement, mais cela n’a malheureusement pas suffi ce samedi.

Est-ce la déception qui prédomine ou la satisfaction d’avoir accroché les All Blacks ?

Y.M.: Le sentiment est vraiment mitigé. C’est certain que nous en ressortons avec plus de fierté et la tête un peu plus haute que lors du deuxième test. Mais nous sommes des compétiteurs et la défaite ne nous satisfait pas. C’est maintenant la fin d’une très longue saison pour nous qui a commencé au début du mois d’août et qui reprendra dans trois semaines et demi pour certains.

Pensez-vous que le statut de champion du monde favorise les Néo-Zélandais vis-à-vis de l’arbitrage ?

Y.M.: Je ne sais pas vraiment. Nous avons parfois l’impression d’être "sous-arbitrés", mais cela ne sert à rien d’en rajouter sur ce point. C’est à nous de donner le meilleur. Tout se mérite et les All Blacks ont mérité leur victoire même si l’arbitre n’a pas toujours été avec nous.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×