Deception Yoann Maestri - france - 17 novembre 2012 - Icon Sport
 
XV de France

Tests de novembre, France-Tonga - Yoann Maestri: Un rouge et des larmes

Maestri: Un rouge et des larmes

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 17/11/2013 à 16:39 -
Par Fabien Pomiès - Le 17/11/2013 à 16:39
Tombé dans le piège de l'agressivité tendu par Sona Taumalolo, le deuxième ligne des Bleus, Yoann Maestri, a été exclu. Il est sorti en larmes du terrain.
 

C’est certainement l’une des images fortes de France-Tonga, rencontre remportée par les Bleus samedi au Stade Océane du Havre (38-18). Celle du deuxième ligne de Toulouse, Yoann Maestri, expulsé après un échange de coups de poings avec le Catalan, Sona Taumalolo, et quittant le terrain avec les larmes aux yeux (42e). Car le Varois d’origine a compris à cet instant qu’il ne serait pas de la partie contre les Springboks samedi prochain. Sa faute: avoir répondu au premier coup de poing du pilier de Perpignan.

"C'est un manque d'expérience. Il prend le premier coup de poing. Au niveau international il ne faut rien dire, et il a répondu. Même s'il a répondu, ce n'est pas lui qui a fait le premier geste", a déclaré en conférence de presse d'après-match Saint-André. Mana Otai, l’entraîneur principal des Tonga reconnaissait pour sa part: "On a fait un bon match, qui a été très engagé malgré quelques anicroches. Mes sentiments sont partagés, on a montré qu'on pouvait bien jouer mais aussi quelques faiblesses. On a manqué de discipline".

"On est tous assez tristes pour Yoann car il est tombé dans le piège. Déjà en première période ils (les Tongiens) avaient pris un (carton) jaune après un coup de poing du 9 (Moa NDLR). Ils sont entre l'agressivité normale et celle qui n'est pas autorisée. Ils ont essayé de nous faire déjouer car ils voyaient qu'on maîtrisait le match", a analysé pour sa part, Thierry Dusautoir, le capitaine des Bleus et coéquipier de Maestri en club. Le Clermontois, Vincent Debaty, lui, confiait: "On s'y attendait, ils ont essayé de nous provoquer. On a réussi à canaliser tout ça, à rester sur notre chemin. Mais cela a été dur ne pas répondre, ils sont toujours à la limite de la règle".

Reste donc à savoir combien de temps va être suspendu le Toulousain qui a récolté son premier carton rouge au niveau international et son deuxième au niveau professionnel. Le 12 mai 2012, il avait été exclu en championnat après une bagarre avec Mamuka Gorgodze, le Géorgien de Montpellier. Selon le règlement, il risque de 2 à 52 semaines. Une chose est certaine: du côté de Toulouse, Guy Novès doit déjà regretter le geste de son joueur.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×