Icon Sport

Teddy Thomas, "chapeau bas"!

Teddy Thomas, "chapeau bas"!

Mis à jourLe 16/11/2014 à 11:01

Publiéle 16/11/2014 à 10:57

Mis à jourLe 16/11/2014 à 11:01

Publiéle 16/11/2014 à 10:57

Auteur d’un essai remarquable face à l’Australie, Teddy Thomas a une nouvelle fois démontré l’étendue de son talent. Le XV de France tient-il enfin le match winner qui lui faisait tant défaut?

Les deux mains plongées dans son costume, Teddy Thomas (21 ans, 2 sélections) affiche une décontraction déconcertante. Samedi soir, dans les coulisses du Stade de France, le trois-quarts aile du XV de France était assailli par les questions des journalistes. Le motif: un nouvel exploit individuel contre les Wallabies (28e minute de jeu). Cadrage, débordement, raffut, changement d'appuis: Teddy Thomas leur a tout fait. "Les avants récupèrent un très bon ballon", raconte le joueur du Racing-Métro 92. "Guilhem (Guirado) me fait une excellente passe. J’essaye de jouer mes duels" (six joueurs australiens éliminés, ndlr). "Heureusement pour moi, c’est passé. C’est au feeling. Ce sont des choses que parfois je ne contrôle pas" (sourire). "J’ai mon petit saut que l’on reproche souvent, des spectateurs, des journalistes. Tout est bon pour faire des critiques mais ça fait partie de mon jeu".

Thomas: "Le staff m'a pris pour marquer des essais"

Imprévisible et doté d’une vista de classe mondiale, Teddy Thomas a donc signé son quatrième essai tricolore en seulement deux sélections. Son nom est désormais affiché au plus haut niveau international. "Est-ce que je vais être une cible pour mes adversaires? Je ne sais pas, oui et non", confie l’ancien biarrot. "Dans chaque équipe, il y a des ailiers performants que l’on essaye de contrer. Le staff m’a pris pour marquer des essais. Après le match, Philippe (Saint-André) est venu me voir pour me dire que c’était très bien. Il a dû en marquer des similaires…" A l’exception d’un ballon laissé filer en touche et qui "aurait pu coûter très cher", l’ailier du XV de France a démontré qu’il pouvait supporter la pression des rencontres face aux grandes nations du Sud. Mais pas question de s’enflammer."Grâce à mes coéquipiers, à ma famille, à mes amis, j’ai la tête sur les épaules", insiste-t-il. "Je sais d’où je viens et je ne l’oublie pas. Pour moi, ce n’est que du plus. Je prends tout ce qu’on me donne"

Saint-André: "Ne le brûlez pas!"

Avec cinquante mètres parcourus balle en main (meilleur français dans ce registre, ndlr), Teddy Thomas est désormais installé comme un joueur incontournable de l’attaque tricolore. Et si l’équipe de France tenait enfin ce "match winner" qui lui faisait tant défaut? "Sur ses deux premiers ballons, on l'a senti un peu fébrile. Mais il n'a que 21 ans", souligne Philippe Saint-André, le sélectionneur-manager des Bleus. Par contre, sur l'essai qu'il a marqué... Je suis ancien ailier, tu demandes à un ailier de marquer des essais, il en marque quatre en deux sélections. Mais ne le brûlez pas ! Il a encore beaucoup de progrès à faire. Aujourd'hui, il a travaillé pour l'équipe et son talent lui a fait marquer un essai qui pour un ancien ailier, franchement...(admiratif): Chapeau bas!

0 commentaire
Vous lisez :