2013 Nouvelle-Zélande France Vahaamahina - AFP
 
Article
commentaires
XV de France

Nouvelle-Zélande-France (23-13), analyse statistique - Bleus: Une conquête à revoir

Bleus: Une conquête à revoir

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 08/06/2013 à 13:58 -
Par Rugbyrama - Le 08/06/2013 à 13:58
Les Français ont dominé dans la possession et l’occupation. Mais l’analyse statistique montre du déchet en conquête, notamment en mêlée fermée.

Habituel point fort du XV de France, la mêlée française a connu des difficultés face aux All Blacks ce samedi (13-23). Indéniablement. En tout et pour tout, elle a été mise à la faute huit fois (cinq pénalités concédées et trois bras cassés). Notamment en seconde période où les deux remplaçants, Daniel Kotze et Vincent Debaty se sont trouvés dans le viseur de l’arbitre, Wayne Barnes. L’apport du banc de touche au sein du pack n’a pas eu l’effet escompté. A l’heure de jeu, alors qu’ils bénéficiaient d’une mêlée à 5m, les Bleus ont écopé d’une pénalité, étant pris à l’impact. Une action qui donna un gros coup au moral des Français. Et si la mêlée a été déficiente, la touche a connu également des ratés, avec seulement 66,6% d’efficacité. Bref, la conquête française est à revoir pour le reste de la tournée.

Le réalisme des All Blacks

Malgré toutes ces munitions perdues, les Bleus ont dominé les débats. Dans la possession et l’occupation, ils ont pris le dessus sur des All Blacks peu en verve et chahutés dans les zones de rucks (26 ballons récupérés par les Français !). Mais les Néo-Zélandais ne sont pas pour rien champions du monde en titre: ils ont donné une leçon de réalisme aux hommes de Philippe Saint-André. Non pas par leur ouvreur et buteur, Aaron Cruden, qui a connu trois échecs (neuf points laissés en route), mais plutôt par des individualités incroyables comme Nonu, B. Smith ou Ranger. Sur leurs rares attaques, les All Blacks ont réussi à franchir cinq fois et marquer deux essais. Ce qui explique en grande partie leur victoire.

 
 

commentaires


  • JeromeDeMatheysine09/06/2013 21:49

    Je suis complètement d'accord. Cette mêlée a été une véritable farce (la seule, le reste a certes été olé olé, mais pas du domaine de la farce). La preuve : Dussautoir qui saute au cou de Barnes à la nano-seconde suivant le coup de sifflet...

  • RacingFan7509/06/2013 09:40

    Machenaud? Il a été très bon!

  • RacingFan7509/06/2013 09:39

    Et les futurs aussi! Il me tarde de voir Planté en ciel et blanc! Quelle classe!