Stade de France - XV de France australie - 10 novembre 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
XV de France > - Affaire des billets

Justice - Affaire des billets: La FFR recevra 20.000 euros de dommages et intérêts

Affaire des billets: La FFR recevra 20.000 euros de dommages et intérêts

Par Fabien Pomiès
Dernière mise à jour Le 26/01/2014 à 19:01 -
Par Fabien Pomiès - Le 26/01/2014 à 19:01
Accusée de "la désorganisatoin" du "réseau de distribution" des billets du XV de France, la société Fanatick a été condamnée à verser 20.000 euros à la FFR.

La société Fanatick a été condamnée à verser 20.000 euros de dommages et intérêts à la Fédération française de rugby, notamment pour la revente non autorisée de places de matches du XV de France, a-t-on appris dimanche d'une source proche du dossier. Selon un jugement rendu vendredi par le Tribunal de grande instance de Paris que l'AFP a pu se procurer, celui-ci a accueilli "favorablement les demandes de la FFR fondées sur les agissements parasitaires" de la société Fanatick. La société est accusée de "la désorganisation" du "réseau de distribution" de billets de la FFR.

En conséquence, le Tribunal a fixé "la créance de la FFR sur la société Fanatick à hauteur de 15.000 euros". De surcroît, "le Tribunal reconnaît que la société Fanatick a utilisé illicitement l'image du XV de France et fixe de ce chef la créance de la FFR sur la société Fanatick à hauteur de 5.000 euros", ajoute le TGI de Paris dans son jugement. La société Fanatick, en liquidation judiciaire depuis début 2012, était précédemment appelée Passion sport.

Déjà condamnée en 2010

Dirigée par Ahmed Arbib, elle serait impliquée dans un circuit présumé de blanchiment d'argent du banditisme marseillais passant notamment par la revente de billets de matches du XV de France au Stade de France lors du Tournoi des six nations. Ces billets, réglés en argent liquide à la FFR, étaient ensuite proposés sur divers sites internet par Passion Sport, "pour un pactole de 600.000 à 800.000 euros", selon Le Canard enchaîné qui a révélé l'affaire.

La FFR avait précisé à l'AFP avoir engagé en 2008 une procédure contre cette société qui n'a, selon elle, jamais été une agence agréée, et avoir obtenu sa condamnation "par jugement du TGI de Paris du 11 mars 2010". De sources concordantes, la société avait déjà été condamnée à payer 20.000 euros de dommages et intérêts. En procédant à des saisies sur comptes, la FFR avait pu récupérer 17.000 euros. Au total, la Fédération qui "lutte contre les personnes et les sociétés qui revendent illicitement des places de match", affirme avoir porté 35 recours devant la justice contre diverses agences non agréées depuis 2007.

 
 

commentaires


  • Guillaume Filet04/02/2014 09:52

    Il faudrait poser la question du prix des places. Samedi nous étions au stade FRANCE - ANGLETERRE avec des tickets d'une valeur de 62 euros achetés 90 euros sur un site internet officiel. Pourquoi. Parce que la fédé vend ses places en gros rapidement et nous n'avons d'autres possibilités de les acheter au prix forts sur internet. Pourquoi ne pas vendre les places en limitant le nombre. Comme cela tout le monde pourrait avoir des places moins chers et cela éviterait les magouilles.

  • paps3402/02/2014 17:43

    Est -ce à cause de cette histoire qu'il y avait tellement de places vides pour ce France Angleterre??

  • helvète8127/01/2014 10:22

    Pitoyable. Quand on voit le prix des places pour le tournoi, autant dire que c'est juste un petit pourboire. Pour une fois la justice aura été très rapide.