Bernard LE ROUX - 11.06.2013 - Auckland Blues France - Test Match - Icon Sport
 
Article
commentaires
XV de France

Auckland Blues-France (15-38) - Le Roux épatant, Médard en feu, Nyanga royal

Le Roux épatant, Médard en feu, Nyanga royal

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 12/06/2013 à 14:27 -
Par Rugbyrama - Le 12/06/2013 à 14:27
Au sein d’une équipe remaniée, ils sont plusieurs à avoir su tirer leur épingle du jeu. Le Roux, Médard et Nyanga ont marqué des (sérieux) points. Les notes.

AU TOP

Pour sa première sous le maillot bleu, Bernard Le Roux n’a pas eu froid aux yeux. Le troisième ligne du Racing a fait preuve d’un abattage incroyable. Sur le plan défensif, il a mis en avant ses facultés de plaqueur-gratteur. En attaque, il a été régulièrement au soutien de ses partenaires et fut très actif. En voilà un qui a su saisir sa chance. Seul élément conservé par rapport au XV de départ aligné samedi face aux All Blacks, Maxime Médard a rendu une copie toute autre. Placé à l’arrière, il fut déchaîné. Le Toulousain a relancé bon nombre de ballons et s’est montré très tranchant dans ses courses. Une présence de tous les instants et un beau décalage pour le premier essai de Nakaitaci. A la mêlée, Jean-Marc Doussain a su parfaitement alterner. Tonique, il s’est essayé plusieurs fois autour des rucks. Au pied, ses statistiques sont satisfaisantes avec un 7/9. Capitaine d’un jour, Yannick Nyanga a montré l’exemple. Parfait dans un rôle de leader, il a été solide au niveau des impacts et fut royal dans le domaine aérien. En touche, il pique les deux premiers ballons perdus par les Blues. A l’origine de l’essai de Fickou. Enfin, la partition du Parisien Alexandre Flanquart est à féliciter. Le deuxième ligne a beaucoup plaqué (13), mis à profit sa grande taille en touche (4 prises) et fut disponible dans le jeu courant (5 courses).

AU NIVEAU

Chahuté face aux All Blacks, le pack français a répondu cette fois-ci présent. Il faut reconnaître que les mêlées furent peu nombreuses au cours de la partie (7). Nicolas Mas a effectué 50 minutes de bonne facture, son genou tenant le choc. Eddy Ben Arous a beaucoup bataillé dans les phases de rucks et sa mobilité fut intéressante. Performant sur ses lancers (un seul ballon perdu), Guilhem Guirado a apporté du punch et dépanné pendant plus de vingt minutes en troisième ligne. Christophe Samson a contribué à la grosse performance de la touche française, mettant en avant son sens du timing. Costaud aussi dans le combat. Sur son aile, Marc Andreu a fait parler ses appuis et sa tonicité. Il sait jouer de son petit gabarit pour échapper aux défenseurs adverses. S’il a eu du mal à rentrer dans sa partie, Noa Nakaitaci s’est réveillé avec un énorme plaquage offensif. Avant de signer un doublé, prouvant qu’il est un sacré finisseur. Au centre, Gaël Fickou a tenté de faire la différence. Beaucoup de volonté et une bonne présence en défense. Auteur du premier essai français.

EN BAISSE

Chez les novices, Remi Tales est celui qui s’en est le moins bien tiré. Le Castrais a peut-être encore la tête au titre de champion de France acquis il y a à peine dix jours. Pas d’erreurs grossières de sa part mais il n’a pas pesé dans le jeu des Français. Offensivement, l’ouvreur n’a que trop rarement pris des initiatives, rendant de ce fait une copie quelconque. Bien présent en défense toutefois. Son compère de club, Antonie Claassen, a lui aussi semblé émoussé. Le troisième ligne centre a subi dans le jeu et ne s’est pas montré à l’aise sous les ballons hauts. Enfin, Maxime Mermoz n’a pas répondu à toutes les attentes placées en lui. Peu d’imagination sur le plan offensif et pas beaucoup de courses tranchantes. Se voit même refuser un essai pour un écran de Guirado. Dans le dur.

 
 

commentaires


  • lamanere20/06/2013 17:29

    un peu, mais cela n'altere pas mon jugement, je defendait pas marty quand il était en edf par exemple ^^ mais pour le coup guirado mérite plus d'attention

  • bedbed815/06/2013 10:34

    Disons qu'avec Huget et Médard qui revient bien, il a peu de chances d'être crédible à l'arrière. Et cette saison, je l'ai trouvé assez convaincant au centre, même si question plaquage, c'est pas ça. Enfin c'est pas Beauxis non plus, mais c'est sur que si on aligne les deux, ça peut faire peur.

  • rugbyfeminin14/06/2013 15:04

    Disons qu'au centre il peut plus exprimer son savoir faire à la main qu'en 15, cependant il faut lui associer un joueur du profil de David, Basta ou Fritz à cause de ses carences en défense, c'est sur qu'en arrière mieux vaut un joueur qui sait jouer au pied, ce serait une bonne raison en effet de le voir plus au centre. Mais en tant que joueuse avoir quelqu'un en centre à côté de moi qui ne "plaque pas", avec des centres de plus en plus physiques dans le rugby en générale, ça me gênerai quelques peu !