Icon Sport

L'Australie, bête noire des Français

L'Australie, bête noire des Français
Par Rugbyrama

Le 10/11/2012 à 14:58

Les Bleus affrontent ce samedi, à Saint-Denis (21h), l’Australie, une formation qui ne lui réussit pas. Pour preuve: le XV de France reste sur cinq revers.

France-Australie (27 novembre 2010): 16-59

Une claque majuscule. L’équipe de Marc Lièvremont rentre dans les annales de bien triste manière en concédant le plus large revers à domicile en 104 ans d'histoire. Pourtant, rien ne laissait augurer une telle débâcle. Après une mi-temps disputée, les Bleus, récompensés d’un essai de pénalié, rentraient aux vestiaires avec un score de parité (13-13). Leur seconde période fut bien plus sombre. Tragique, inexplicable. Le coup de la panne sèche. Six essais encaissés en seulement trente minutes. L’Australie, performante en conquête, s’amuse derrière et profite des incroyables largesses de la défense tricolore. Un dernier affrontement que la France n’a pas oublié. Loin de là.

Australie-France (27 juin 2009): 22-6

France-Australie (22 novembre 2008): 13-18

Après avoir remporté ses deux premiers tests d’automne face à l’Argentine (12-6) et les îles du Pacifique (42-17), la France peut terminer invaincue. Courageux et volontaires dans le jeu, les coéquipiers de Lionel Nallet mettaient dans un premier temps les Wallabies à la faute. Ces derniers, maîtres dans l’art du pressing défensif, prenaient toutefois les commandes du match avec un essai de Moore. Mais la France possédait un pack d’airain qui concassait son homologue. Il était récompensé par un essai de pénalité avant la pause. Malheureusement, le manque de réalisme des Bleus leur sera fatal, Skrela ratant des points au pied. Il manque toujours des petits détails à cette équipe...

Australie-France (5 juillet 2008): 40-10

Pour ce second test en Australie pour la tournée d’été 2008, la France voulait prendre une revanche et faire bien meilleure figure. Ce fut un échec total. Trente points d’écart et de sérieuses questions qui hantent l’esprit de Marc Lièvremont. A Brisbane, le sélectionneur fit confiance à Boyoud, Correia, Janin, Lacroix ou Thiery. Et si ces joueurs montraient beaucoup de volonté, c’était totalement insuffisant face à des Australiens rodés et qui récitaient leurs gammes. Et que dire de Matt Giteau, tout simplement phénoménal, génial dans l’animation du jeu et affichant une précision chirurgicale au pied (20 points). Trinh-Duc sauvait l’honneur à la toute dernière minute pour ce qui reste, à ce jour, le dernier essai d’un joueur français face à l’Australie.

Australie-France (28 juin 2008): 34-13

AFP

Bilan pour la France : 5 matchs, 5 défaites, 58 points marqués, 173 points encaissés.

0
0