Sebastien CHABAL - 03.12.2011 - Racing - Icon Sport
 
Article
commentaires
XV de France

Chabal plébiscite Saint-André

Chabal plébiscite Saint-André

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 08/12/2011 à 12:34 -
Par Rugbyrama - Le 08/12/2011 à 12:34
Le célèbre barbu ne vit pas une saison de tout repos. Entre les mauvais résultats du Racing et sa non-participation à la Coupe du monde, il aspire à des jours meilleurs. Tant en club comme en sélection, où il espère encore, malgré ses 34 ans (qu'il fête ce jeudi), glâner quelques capes...
 

Sébastien Chabal n'a pas quitté l'équipe de France de la meilleure des façons. La dernière fois qu'il a revêtu la tunique bleue frappée du coq, c'était le 12 mars dernier, une date peu glorieuse pour le rugby français puisqu'elle correspond à une triste première: celle de la défaite française en Italie (22-21) dans le cadre du Tournoi des 6 Nations.

Lui-même reconnaît que cette soixante-deuxième sélection (qui était pourtant une titularisation en troisième ligne centre, son poste de prédilection) lui laissa un goût amer: "J'ai eu une fin en queue de poisson avec l'équipe de France", regrettait-il cette semaine en conférence de presse. Alors forcément, les yeux du grand barbu s'illuminent à l'évocation de quelques sélections supplémentaires: "Pourquoi pas, peut-être, si jamais il (Philippe Saint-André, ndlr.) avait vraiment besoin de moi, faire quelques matches de plus ?". Certes, le XV de France n'est, en ce moment, "pas une priorité". Celle-ci se situerait plutôt du côté du Racing, où les résultats ne sont plus à la hauteur des ambitions du club francilien. Mais mieux que personne, il sait que "l'équipe de France commence par le club"...

"Saint-André est l'homme de la situation"

Sébastien Chabal n'a pas l'avantage de la jeunesse, mais il en possède un autre. Celui de bien connaître Philippe Saint-André qui a officiellement pris les commandes du XV de France la semaine dernière. Le troisième ligne a été sous ses ordres pendant sept ans, à Bourgoin-Jallieu (2002-2004) et à Sale (2005-2009). Leur collaboration fut même auréolée d'un titre de champion d'Angleterre, remporté en 2008. On comprend alors pourquoi Chabal se félicite de la récente promotion de son ancien entraîneur:"Je suis content que ce soit Philippe qui prenne l'équipe de France. Je crois que c'est l'homme de la situation. Et il a su bien s'encadrer avec Bru et Lagisquet. Je suis sûr qu'il fera du bon boulot pour cette équipe de France".

Preuve que le XV de France reste dans un coin de sa tête, Sébastien Chabal a répondu à la polémique lancée par le capitaine champion du monde Richie McCaw qui s'est étonné de la non-citation de son ex-coéquipier Aurélien Rougerie: "Je ne sais pas pourquoi un joueur de son calibre remet ça sur le tapis aujourd’hui" a t-il tonné. " Si j'étais lui je ne dirais pas grand-chose sur le match car l’équipe de France méritait de gagner. Il y en a qui feraient mieux de garder leur langue dans leur bouche". Le grand barbu aura t-il un jour l'occasion de faire une remise au point avec le champion du monde  ? L'avenir nous le dira. D'ici là, il continue à rêver en bleu...