Icon Sport

Sondé par des clubs, David Roumieu n'a "pas l'intention de rejouer"

Sondé par des clubs, Roumieu n'a "pas l'intention de rejouer"

Le 15/08/2017 à 10:38Mis à jour Le 15/08/2017 à 10:41

TRANSFERTS - Non, David Roumieu n’a pas l’intention de rechausser les crampons. S'il confie avoir bien été approché par des clubs, il ne veut "pas faire la saison de trop".

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Exclusivité Eurosport Player : Suivez 100% du championnat !

Voir sur Eurosport

L’histoire d’un retour possible à la compétition de l’ancien talonneur de Biarritz est parti d’un malentendu selon le joueur qui nous a contactés. Le Stade français, Béziers et Perpignan sont tous à la recherche d’un joker médical au poste de talonneur et explorent toutes les pistes possibles.

David Roumieu, jeune talonneur à la retraite, en était une. A l’occasion d’une discussion sur un possible contrat dans l’un de ces trois clubs, David Roumieu n’a visiblement pas été assez clair. La nouvelle sortie chez nos confrères de Midi Olympique lundi, l’ancien joueur a souhaité mettre les choses au point depuis le village où il a grandi, Grenade-sur-Garonne, où il passe des vacances entre sa famille et ses amis d’enfance.

David Roumieu - Biarritz

David Roumieu - BiarritzIcon Sport

"Je ne veux pas faire l'année de trop"

"A toutes les mauvaises langues qui commentent cette nouvelle, je tiens à dire que je vais très bien et que je n’ai pas l’intention de rejouer. J’arrête bien ma carrière et mon projet va bien aboutir (David Roumieu va reprendre un bar-restaurant sur Biarritz, NDLR). J’ai fini comme j’ai voulu sur une belle aventure. Surtout je ne veux pas faire l'année de trop et risquer une blessure qui pourrait compromettre mon projet professionnel".

Et de continuer son propos : "S’il avait fallu évoquer un retour, la seule chance aurait été que le BO ait besoin d’un joker à mon poste. Heureusement, les trois talonneurs sont en bonne santé et en pleine forme. Bien sur, je ne vais pas dire que c’est facile d’arrêter et c’est comme d’autres ont dit avant, ça ressemble à une petite mort. Il vaut mieux être bien entouré. C’est mon cas avec ma compagne, mes enfants et mes amis".

0
0