Parmi ces six candidats se cachent certainement les quatre Fantastiques voulus par Mourad Boudjellal - Rugbyrama
 
Transferts

Quels pourraient être les Quatre Fantastiques de Mourad Boudjellal ?

Quels pourraient être les Quatre Fantastiques de Boudjellal ?

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 26/05/2014 à 16:50 -
Par Clément Mazella - Le 26/05/2014 à 16:50
Mourad Boudjellal, le président de Toulon, a le rêve fou d’attirer sur la rade les quatre meilleurs joueurs du monde. Petite revue des candidats potentiels.
 

"J'ai une idée dans la tête, une idée de fou, je vais essayer de la réaliser. Il y a quatre Fantastiques dans le monde du rugby, j'aimerais bien faire ce Grand Chelem". Voici la dernière bombe lâchée par Mourad Boudjellal, le président de Toulon, quelques heures après le second sacre européen du RCT. Un rêve incroyable. Comme il en a bien souvent. Depuis son arrivée à la tête du club varois, il faut bien saluer ses gros coups, tels Umaga, Wilkinson, Giteau, Botha, Michalak ou Habana. Ambitieux, Mourad Boudjellal espère donc faire encore mieux. Pour l’instant, aucun nom n’a filtré. Nous avons tenté de faire une short-list avec la précision apportée par l’homme fort du RCT: "ils portent un maillot noir".

Israel Dagg

L’un des tout meilleurs arrières du monde. Un talent fou et une envie incessante de relancer les ballons. Dagg (25 ans ; 38 sélections), c’est l’un des All Blacks les plus talentueux de sa génération. L’Equipe nous indique que des contacts ont eu lieu entre les deux parties mais pour l’instant rien n’est fait.

Notre avis : Pas sûr que la Fédération néo-zélandaise le laisse filer. D’autant plus si des joueurs de renom du pays partent vers l’Europe. Et puis Toulon s’est attaché les services du Gallois Leigh Halfpenny.

Ma’a Nonu

Un physique hors-norme (1,82m ; 108 kg), un look incomparable et une faculté à se surpasser lorsqu’il porte le maillot des All Blacks. Nonu (32 ans ; 88 sélections), c’est aussi une certaine nonchalance lorsqu’il évolue avec les provinces de son pays. Un caractère bien trempé aussi.

Notre avis : Assez probable puisque récemment il avait ouvert la porte à un départ en Europe. Après le Mondial 2015 et à presque 34 ans, le centre néo-zélandais devrait facilement se laisser tenter par un dernier contrat juteux.

Maa Nonu - France-Nouvelle-Zélande - novembre 2013.jpg
Maa Nonu - France-Nouvelle-Zélande - novembre 2013.jpg - Icon Sport

Kieran Read

Le meilleur joueur de l’année 2013. Actuellement, difficile de trouver un joueur plus complet que le numéro 8 des All Blacks. Une technique individuelle au-dessus du lot, une mobilité incroyable et une vision du jeu époustouflante. Read (28 ans ; 62 sélections) demeure également puissant et fiable dans le secteur aérien (il mesure 1,93m).

Notre avis : Peut-être le joueur le plus difficile à attirer pour le président varois. Read est appelé à prendre le capitanat de la sélection et on le voit mal refuser cet honneur. Surtout pour un Néo-Zélandais.

Richie McCaw

Que rajouter sur l’actuel capitaine des All Blacks (33 ans ; 124 sélections), qui a soulevé le trophée William Webb Ellis devant son public en 2011 ? Tout a déjà été dit ou presque, sur ce joueur infatigable, dur au mal et véritable poison dans les phases de combat au sol. Critiqué par les adversaires mais tellement utile au sein d’une équipe. Tout le monde rêverait de pouvoir l’aligner dans son XV de départ (élu trois fois meilleur joueur du monde). Et son ratio de victoires avec les All Blacks laisse bouche bée (89,11%).

Notre avis : Le coup serait énorme pour Toulon. Et il ne semble pas si irréalisable que cela. Comme pour Dagg, des contacts auraient été pris. Compétiteur, McCaw pourrait bien se laisser tenter par un ultime défi avant de raccrocher.

Read McCaw - Nouvelle Zélande - 1 décembre 2012
Read McCaw - Nouvelle Zélande - 1 décembre 2012 - DPPI

Sonny Bill Williams

Le président varois n’a jamais caché que Sonny Bill, champion du monde en 2011, l’avait marqué lors de son passage à Toulon et qu’il tenterait de le faire revenir. Un joueur fantasque (28 ans ; 19 sélections) mais tellement beau à voir évoluer. XIII, XV, boxe… SBW est un touche à tout et semble même intéresser pour passer au VII dans l’optique des Jeux de Rio.

Notre avis : Versatile, il est difficile de savoir à quoi s’attendre avec ce joueur. L’histoire d’amour entre Mayol et Sonny Bill pourrait bien redémarrer… surtout s’il y a un joli contrat à la clé. Et Boudjellal n’est pas à ça près.

Daniel Carter

A coup sûr, le rêve ultime. Le seul à pouvoir succéder à Jonny Wilkinson dans le cœur des supporters toulonnais. Carter (32 ans), c’est une classe incomparable et une précision diabolique. Il n’est autre que le meilleur réalisateur de l’Histoire du rugby (1442 points).

Notre avis : Très possible. Pour deux raisons: Carter est déjà venu faire une pige en France, à Perpignan. Et après le Mondial 2015, les All Blacks voudront mettre en place un autre ouvreur afin de préparer l’avenir.

Dan Carter - nouvelle zélande - 7 septembre 2013
Dan Carter - nouvelle zélande - 7 septembre 2013 - Icon Sport

Et s’ils ne sont pas néo-zélandais ?

Malgré l’indication de Mourad Boudjellal, ses quatre Fantastiques ne sont peut-être pas tous des All Blacks. Les supputations peuvent donc être légion. En Europe, le nom de Halfpenny, meilleur joueur européen en 2013, est à mettre en avant… Mais le président toulonnais l’a déjà attiré dans ses filets. Citons à la volée l'Irlandais Jamie Heaslip, le Gallois Sam Warburton, les Anglais Mike Brown et Owen Farrell voire le Français Thierry Dusautoir, élu meilleur joueur du monde en 2011. Chez les Sudistes, les Australiens Will Genia et Quade Cooper peuvent faire partie de la short-list dans la pensée de Boudjellal. Tout comme les Sud-Africains Eben Etzebeth, Bismack du Plessis et Jean de Villiers.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×