Getty Images

TOP 14 - Le Racing n'a pas voulu du bonus

Le Racing n'a pas voulu du bonus

Le 17/09/2017 à 14:13Mis à jour Le 17/09/2017 à 14:55

TOP 14 - Le Racing 92 a obtenu ce dimanche contre Oyonnax sa troisième victoire en quatre journées (25-13). Joueur et séduisant en première période, le club francilien s'est arrêté de jouer après la pause, permettant à l'USO de lui enlever son bonus offensif. Il rejoint malgré tout provisoirement le MHR en tête du Top 14.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Le Racing 92 a peiné pour venir à bout d’Oyonnax ce dimanche à Colombes (25-13). Pourtant, les Franciliens avaient déjà le point de bonus offensif en poche à la mi-temps après trois essais de Nakarawa (12e), Vakatawa (31e) et Andreu (37e). Mais les Racingmen ont encore balbutié leur rugby avec une conquête en touche compliquée et de nombreuses fautes de main. Ce qui a permis à de courageux Oyomen de s’accrocher toute la partie et même de planter un essai par l’intermédiaire de l’arrière, Quentin Etienne (54e). Victoire timorée mais victoire quand même des Franciliens qui restent au contact du leader montpelliérain. Oyonnax rentre sans point mais aurait bien mérité un bonus défensif après cette belle réaction d’orgueil en deuxième période.

Laurent Travers n’a pas affiché le sourire des grands jours à la fin de la rencontre. Pourtant, c’est bien le Racing 92 qui a signé un deuxième succès de la saison à Yves-du-Manoir ce dimanche. Au moment de rentrer aux vestiaires, ce sont les Oyomen qui avaient la tête haute après une prestation pleine d’envie chez un "gros" du championnat. Les Franciliens, qui ont ambitionné le bonus offensif face à l’un des promus de Pro D2, se sont finalement contentés d’une victoire à quatre points et c’est entièrement leur faute.

Précision, où es-tu ?

Le staff du champion de France 2016 a eu de quoi s’arracher les cheveux devant les offensives franciliennes. Pourtant, les fidjiens volants du 92, Vakatawa, Nakarawa et Rokocoko (il est né aux Fidji) étaient en grande forme notamment en première période. On commençait même à revivre ce barrage à Montpellier de la saison dernière avec une multitude d’offloads et un ballon plein de vie. Mais on a surtout retenu le déchet technique des Ciel et Blanc. Quel manque de précision en touche et dans les transmissions ! Que d’occasions manquées tout au long de la partie qui expliquent ce score (presque) étriqué!

Le Racingman Leone Nakarawa contre Oyonnax

Le Racingman Leone Nakarawa contre OyonnaxGetty Images

Il ne faut pas oublier également de souligner la présence défensive des Oyonnaxiens, qui n’ont guère été plus brillants ballon en main mais qui se sont accrochés face à l’armada francilienne. Le duo Travers-Labit attendait des garanties dans le contenu, le bilan est mitigé malgré la victoire.

Le début de saison est réussi sur le plan comptable mais le Racing 92 n’a toujours pas convaincu sur le terrain. De son côté, Oyonnax a montré un beau visage en défense et dans l’état d’esprit mais c’est encore une défaite à zéro point loin de Charles-Mathon. Surtout que la semaine prochaine, ce sera une autre ambiance à Marcel-Delfandre contre le Stade Rochelais.

0
0