Icon Sport

TOP 14 - Ugo Mola : "Jouer le MHR, c'est plus un match contre une équipe de Super Rugby qu'un derby"

Mola : "Jouer le MHR, c'est plus un match contre une équipe de Super Rugby qu'un derby"
Par Rugbyrama

Le 17/11/2017 à 13:06Mis à jour Le 17/11/2017 à 16:43

TOP 14 - A deux jours du déplacement à Montpellier, Ugo Mola explique comment il perçoit le MHR et fait le point sur l'infirmerie, toujours bien remplie, des Rouge et Noir. Clément Castets, jeune pilier toulousain passé par le club héraultais, revient lui aussi sur la politique de son précédent club.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

A la question de savoir s'il considérait le déplacement à Montpellier (samedi, 18h) comme un derby, l'entraîneur toulousain Ugo Mola a répondu : "Honnêtement, je n'ai pas l'impression que ce soit un derby, j'ai plus l'impression que c'est un match de Super Rugby. En tout cas une confrontation contre une équipe de Super Rugby, plutôt qu'un derby de région, de ville ou de même département. Pourquoi ? Regardez la composition d'équipe. Il y a bien évidemment plus une frange sud-africaine plus qu'autre chose mais c'est vrai que oui, avec François Steyn, Serfontein, Du Plessis, Willemse, Liebenberg, … Ils sont très nombreux !".

Interrogé sur l'influence du doublon sur cette rencontre, le manager du Stade toulousain poursuit : "Ils ont des absents, comme nous, dans ces périodes compliquées, mais c'est une équipe redoutable. Quand on voit ne serait-ce que la paire de centres (Steyn - Serfontein) qui peut être très impressionnante et effrayer avant d'y aller mais oui, ils ont des joueurs sur toutes les lignes, malgré les quelques absences, de très très haut niveau".

Ramos pas dans le groupe

Enfin, Ugo Mola a fait le point sur l'infirmerie des siens : "Elle ne se désemplit pas aussi vite que je l'aimerais mais malheureusement il y a des choses qu'on ne contrôle pas forcément. J'ai Thomas Ramos qui a subi une petite commotion avec les Barbarians donc il ne sera pas dans le groupe même si les voyants sont au vert. C'est le joueur qui a le plus joué avec nous depuis le début de saison donc je pense que c'est le moment de couper un peu. Maxime Médard, malheureusement, s'est fait opérer du doigt après trois semaines de tergiversations, il en a pour un bon mois. Yann David a été commotionné sur le match contre Bordeaux-Bègles et, malheureusement, n'est pas opérationnel. C'est dommage parce que j'aurais bien aimé le voir face à cette paire de centres sud-africaine, ça aurait pu faire des étincelles..."

Richie Gray (Toulouse)

Richie Gray (Toulouse)Icon Sport

"Pour Charlie Faumuina, ça va se jouer entre ce match et le match de Lyon, ajoute le coach toulousain. Mais au regard de l'importance de ce poste là (pilier, ndlr) et du joueur qu'il est, je ne vous cache pas qu'on ne prendra aucun risque. Richie Gray, lui, reprendra le rugby la semaine prochaine. Au mieux, on espère l'avoir pour le match contre Castres."

" J'aurai à cœur de montrer que, peut-être, ils auraient fait un bon choix en essayant de me conserver (Castets)"

Également présent lors de cette conférence de presse, le jeune pilier toulousain Clément Castets, recruté à l'intersaison 2016, évoluait à Montpellier depuis 2011. C'est avec Toulouse qu'il a découvert le Top 14 cette saison, à l'occasion de la première journée, à Oyonnax. Pour lui, ce sera évidemment un match particulier : "Le retour au pays, ça ajoute une excitation supplémentaire et puis c'est vrai que là-bas j'ai un petit sentiment d'inachevé, une histoire qui ne s'est pas forcément hyper bien terminée. Donc j'aurai à cœur de montrer que, peut-être, ils auraient fait un bon choix en essayant de me conserver".

Il détaille les raisons de son départ du MHR : "Disons qu'on n'avait pas du tout la même vision des choses. Jake (White, alors coach du MHR) est un très bon entraîneur. Seulement, il avait dans l'idée de faire jouer une équipe uniquement, ou presque, composée de sud-africains, et il avait été très clair à ce sujet. D'ailleurs je le remercie pour ça, pour son honnêteté, parce qu'il nous l'avait dit en début d'année, aux jeunes français, clairement, qu'on ne jouerait pas. Donc au moins j'étais fixé là-dessus et ça a permis de précipiter un petit mon départ vers ici et je suis très content d'être là donc je pense que je peux le remercier."

0
0