Getty Images

Top 14 : Bis repetita pour l'UBB

L'UBB est retombée dans ses travers

Le 01/11/2017 à 12:14Mis à jour Le 01/11/2017 à 17:52

TOP 14 - L'Union Bordeaux-Bègles est retombée dans ses travers. Cette défaite à Colombes, face à un Racing réduit à 14, démontre que cette jeune équipe manque encore de maturité. Et à l'horizon se profile le déplacement à Toulouse sans les internationaux.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

"Il y avait de la colère". Jean-Baptiste Dubié ne le cache pas. Car dans les vestiaires du stade de Colombes beaucoup de joueurs devaient ruminer le scénario de ce match perdu et pourtant parfaitement maîtrisé jusqu'à la 42e minute face à un Racing réduit à 14. Jean-Baptiste Dubié résume parfaitement le tout avec ce début de seconde mi-temps : "En l'espace de 3 minutes, on prend le score et dés l'action qui suit, on s'effondre sur des erreurs de gestion. On n'a juste pas été intelligent."

Et l'UBB se retrouva à subir un Racing redevenu solidaire : "Ils sont montés en intensité. Ils ont fait des belles choses autour du ruck, des ballons portés, nous ont mis la pression" constate Rory Teague. L'UBB commença à s’emmêler les pinceaux et perdre définitivement le fil du match. On aurait cru revivre, un Montpellier-UBB de janvier 2015. L'ennui, c'est que l'UBB qui sortait d'une belle série victorieuse en Top 14, est reparti dans ses travers. Une mi-temps maîtrisée durant laquelle les hommes de Jacques Brunel auraient pu encore plus scorer et puis une 2e mi-temps sans ressort.

Dubié en Champions Cup face à Clermont - 2016

Dubié en Champions Cup face à Clermont - 2016Icon Sport

"On revient en arrière, car on refait les mêmes erreurs que l'on a pu faire quelque temps avant" explique Jean-Baptiste Dubié. "A nous aussi de nous remettre en question et trouver pourquoi on n'a pas su maîtriser cette seconde mi-temps. Et quand je parle de maîtrise, cela englobe tout. On a manqué aussi de caractère, de leadership..."

" Bosser très fort cette semaine"

Les fantômes du match à Castres ne sont pas loin. Mais la semaine devrait exorciser tout cela. C'est en tout cas, ce sur quoi compte Rory Teague : "On va régler certaines choses cette semaine. Peut-être que l'on va travailler différemment avec plus de pression, autour des ballons portés, des sorties terrains, des choix, du combat. Il faut bosser très fort cette semaine, rester ensemble pour aller à Toulouse et chercher la victoire là-bas. Toulouse, c'est une bonne équipe, du niveau du Racing."

En effet, les Haut-Garonnais même corrigés par La Rochelle, les attendent sans crainte. L'Union va devoir retrouver la bonne carburation pour, enfin, effectuer deux mi-temps d'un même niveau. Et pour l'instant, les joueurs se veulent parfaitement lucides, de leurs carences et de leurs qualités : "Il faut retenir les points positifs et se servir des points négatifs" analyse le centre bordelo-béglais.

Luke Jones et Jandre Marais de retour

L'UBB jouera sans ses cinq internationaux et devra contrer un Stade Toulousain où manquera Dupont, leur leader de jeu et Huget, un cadre de l'équipe. Les retours de Luke Jones (sélection) et de Jandre Marais (blessé), devraient contribuer à rééquilibrer une touche contrée dans cette funeste 2e mi-temps. "On a déjà fait de bons matchs sans les internationaux" précise Rory Teague. C'était en effet le cas. Le déplacement à Toulouse pourrait valider tout cela. À moins que ce ne soit un bis repetita...

0
0