Getty Images

RUGBY - TOP 14 - Sale soirée pour l'UBB

Sale soirée pour l'UBB

Le 16/09/2017 à 19:57Mis à jour Le 22/09/2017 à 16:09

TOP 14 - Le LOU a réussi un beau carton dans son antre du Matmut Gerland (49-14). Sa victime, l'Union Bordeaux-Bègles, a pris la marée, encaissant six essais. Elle a même perdu Baptiste Serin sur commotion cérébrale. Les Rhodaniens prennent, eux, le bonus offensif et se rattrapent ainsi de leur faux-pas à Pau.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Le Lou confirme son très bon début de saison avec une troisième victoire en quatre rencontres. Sur leur pelouse, les Lyonnais ont corrigé l'UBB (49-14). Avec six essais (Arnold 18e, Fearns 28e, Beauxis 50e, Palisson 67e, Regard 77e, Puricelli 81e) contre un (Jones, 57e), les hommes de Mignoni prennent également un bonus offensif qui est venu récompenser une performance aboutie à l'image d'un Beauxis en grande forme à Gerland. Du côté de l'UBB, rien n'a tourné rond dans cette rencontre.

Fa'asiu Fuatai en difficulté contre Lyon

Fa'asiu Fuatai en difficulté contre LyonGetty Images

Récital de Beauxis

Lionel Beauxis avait certainement à coeur de réaliser un gros match face à son ancien club. Opération réussie. Dans tous les bons coups, l'ancien ouvreur de l'UBB a été déterminant prenant les intervalles et mettant son équipe dans l'avancée. Il a aussi inscrit un essai. Un événement puisque c'est son premier depuis la saison 2010-2011, à l'époque, il portait le maillot du Stade Français. En plus d'un jeu au pied impérial, il a également signé une action de grande classe en fin de rencontre perçant la défense girondine avant d'adresser un coup de pied parfait qui servait à la conclusion de Regard. Royal.

L'UBB dans le DUR

Du côté de l'Union, la soirée a été nettement moins brillante. Rien n'a tourné dans le bon sens. Des erreurs techniques et une mêlée chahutée certes, mais aussi des coups du sort à l'image de la blessure de Serin juste avant le deuxième essai du Lou. L'UBB qui pourra également regretter la décision de M.Cayre en tout début de deuxième période et un essai refusé pour un en-avant. Limite. Pour couronner le tout, les Girondins ont terminé la rencontre à quatorze suite à la blessure de Rey alors que la banc avait été vidé. Quand rien ne va... Les Girondins repartent bredouilles et un peu KO alors que tous les voyants sont au vert pour le LOU.

0
0