Getty Images

RUGBY - TOP 14 - La Rochelle bat Toulouse et monte sur le podium

Intouchable à Deflandre, La Rochelle monte sur le podium

Le 29/10/2017 à 18:43Mis à jour Le 29/10/2017 à 19:40

TOP 14 - Le Stade rochelais s'est imposé, sans bonus, face à Toulouse (37-21), à domicile ce dimanche. Après huit journées, La Rochelle, qui a terminé à 14 suite au carton rouge reçu par William Demotte (62e), est sur le podium du championnat (3e, 26 pts). Le Stade toulousain reste bien placé (5e, 24 pts).

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Si la première période de ce duel a laissé un goût amer en bouche, le second acte de cette bataille entre Rochelais et Toulousains a eu une toute autre saveur. Plus de jeu, plus de folie et moins de calculs pour un affrontement un peu plus débridé qui voit donc La Rochelle s’imposer et rater de peu le bonus offensif face à une équipe de Toulouse un peu sur courant alternatif.

Le gagnant pouvait remonter sur le podium en cas de succès et c’est donc le Stade rochelais qui aura ce privilège mais il aura du s’employer pour parvenir à ses fins. D’autant plus que les Maritimes y sont parvenus après avoir terminé le match à 14. On joue la 62ème minute lorsque William Demotte se rend coupable d’un plaquage dangereux sur David Roumieu. Jérôme Garcès demande la vidéo puis insiste sur les mots "force" et "violence" pour qualifier ce geste qui s’accompagne donc d’un carton rouge qui fera débat. Un débat d’autant plus renforcé que Louis-Benois Madaule écope d’un carton jaune quelques minutes plus tard pour une autre charge à retardement sur Alexi Balès (69e).

La charnière rochelaise Balès-Sinzelle décisive

Pour la troisième fois de la saison en Top 14, Jérémy Sinzelle a été aligné à l’ouverture et c’est un choix payant de Patrice Collazo. L’ancien ailier du Stade français a marqué un essai (46e) et alors qu’il a été titularisé aux côtés d’Alexi Balès, lui aussi marqueur (50e) et bon buteur (7 sur 7), cette charnière a mis de la vitesse quand le jeu en manquait. Elle a su prendre plus de responsabilités et d’initiatives pour faire sauter le verrou toulousain, que Hikairo Forbes (15e) et Mohamed Boughanmi (70e) ont aussi forcé mais dans un tout autre registre.

Du côté de Toulouse, on devine une part de frustration. Le choix de cibler la bataille des rucks a été fait et l’équipe d’Ugo Mola a longtemps réussi à faire déjouer un adversaire globalement maladroit. Thomas Ramos s’est d’abord employé au pied dans le premier acte avec trois pénalités puis les différences se sont faites au retour des vestiaires sur un éclair d’Antoine Dupont, conclu par un essai de Dorian Aldegheri (53e), et par la belle lecture du jeu de Sébastien Bézy sur le fermé (65e). Néanmoins, insuffisant pour ne pas repartir bredouille.

0
0