Icon Sport

TOP 14 - Inarrêtable Montpellier !

Inarrêtable Montpellier !

Le 09/09/2017 à 22:35Mis à jour Le 09/09/2017 à 23:08

Le MHR a frappé un grand coup ce samedi soir à Pierre-Fabre (17-22). Grâce à un essai de Nemani Nadolo en fin de partie, les Héraultais ont remporté leur troisième match d'affilée et sont plus que jamais leaders du Top 14.

Votre journal 100% numérique

Abonnez-vous dès 7.90€/mois

Cette affiche faisait office de premier test pour les deux équipes et le leader du Top 14 a donc réussi cet examen de passage qui s’avérait corsé. Si les Castrais ont longtemps mené, ils se sont fait coiffer sur le fil par des Montpelliérains patients (17-22). On ne peut pas dire que ce fut une orgie de jeu, bien au contraire dans des conditions rendues difficiles par la pluie. Les chandelles furent légion, comme si l’on essayait surtout de se nourrir des erreurs de l’adversaire avant de capitaliser sur ses initiatives. L’efficacité des buteurs a fait le reste.

Car oui, c’est bien là que la différence s’est faite. Avec un 100% au pied (6 sur 6), Ruan Pienaar a mis le MHR sur de bons rails quand Benjamin Urdapilleta ne s’est pas rassuré… À moins de 50% de réussite après les deux premières sorties de la saison, le buteur du CO termine cette nouvelle rencontre à 2 sur 5. Rory Kockott s’en est aussi mêlé et, au final, Castres a laissé filer 11 points au pied ! Pas besoin d’être mathématicien pour voir les conséquences... D’autant plus frustrant que Montpellier a été globalement indiscipliné.

Un essai de Nadolo dans le money time

Jusqu’ici discret et peu enclin à attaquer la ligne, Nemani Nadolo aura attendu la toute fin de rencontre pour se montrer décisif. Après un travail de fixation de la défense, les Cistes ont su renverser pour permettre à l’ailier fidjien de conclure sur un standard, tout en puissance (74e). En voulant défendre, Julien Dumora en subira les conséquences et sortira sur civière. Cruel pour l’arrière qui fut l’un des Tarnais les plus intéressants, et auteur justement de l’essai des siens au terme d’une longue action collective initiée par Anthony Jelonch (29e).

Pour sa première en tant que Pierre-Fabre, le stade a vécu un premier coup d’arrêt et Castres aura des regrets. Montpellier signe, peut-être, sa troisième victoire mais n’a pas maitrisé son sujet. Ses difficultés en mêlée en sont la parfaite illustration. Pour sa première apparition chez les pros, l’ouvreur Thomas Darmon n’a pas eu tout bon… En troisième ligne, Julien Bardy faisait sa première sous ses nouvelles couleurs et s’est montré très discret. Le meilleur héraultais s’appelle finalement Henry Immelman, très actif et bon relanceur.

0
0