Getty Images

Après sa large victoire sur Brive (62-6), Clermont ne fanfaronne pas

Clermont ne fanfaronne pas

Le 17/09/2017 à 09:00Mis à jour Le 17/09/2017 à 09:09

TOP 14 - Après avoir écrasé Brive (62-6), les Auvergnats faisaient profil bas. Il faut désormais enchaîner.

Eurosport Player : Votre journal 100% numérique

Voir sur Eurosport

Ne cherchez pas d'explosion de joie, il n'y en a pas eu dans le vestiaire clermontois. Pourtant, après s'être fait balayés sur le terrain de La Rochelle (51-20), les Auvergnats ont fait mieux que le boulot face à Brive (62-6, huit essais inscrits). Mais l'humeur était à l'humilité dans les rangs de l'ASMCA. "On est aussi conscient du niveau actuel de Brive", éclairait Franck Azéma après la rencontre.

Le même qui expliquait, la semaine dernière après la déroute rochelaise, ne pas attendre de réaction de ses hommes. "La réaction est quelque chose de ponctuel, d'éphémère. A choisir, je préférerais qu'on se pose les bonnes questions pour repartir dans la bonne direction. Même si ça doit prendre un peu de temps. Parce que ça durera plus longtemps".

A ses yeux, ses hommes ont donc franchi une étape samedi, face à Brive. Mais ils ne sont pas arrivés. "Malgré le score et ce qu'il laisse transparaître, il nous reste beaucoup de choses à travailler pour retrouver nos standards. Cette victoire fait du bien, mais pas plus", tranchait Morgan Parra après la rencontre.

Morgan Parra élu homme de la finale 2017 - 4 juin 2017

Morgan Parra élu homme de la finale 2017 - 4 juin 2017Icon Sport

Question de volonté

Reste la sensation, certes éphémère, mais tout de même lourde de sens. Quand Clermont s'en donne les moyens, donc qu'il combat, il n'a que peu d'équivalent en Top 14. Son collectif est superbe, ses individualités tout autant. Raka est phénomène. Jedrasiak est de retour à son meilleur niveau. Penaud a certes du travail a effectué dans la régulation du jeu de ligne, mais son coup de rein est exceptionnel.

Samedi face à Brive, le triangle Raka-Abendanon-Strettle a fait exploser son alter ego briviste. Devant ? C'est identique, dès los que les joueurs s'en donnent les moyens. Pour confirmer cette sensation de puissance, évidente face à Brive, il faudra se défaire du Racing 92 la semaine prochaine. Clermont sera alors de retour sur le devant de la scène et il en a tous les attributs. A condition qu'il le veuille...

0
0