AFP

TOP 14 - 21e journée : Clermont écrase Pau (65-13)

Clermont a remis les pendules à l'heure en humiliant Pau

Le 19/03/2017 à 11:48

TOP 14 - Ce samedi au Michelin, Clermont a remis les points sur les i après sa défaite à domicile contre Montpellier en écrasant la Section paloise (65-13, 9 essais), qui restait pourtant sur une incroyable dynamique.

Clermont ne pouvait pas rêver mieux pour se rassurer, une semaine après avoir chuté sur sa pelouse face à Montpellier (19-28). Alors que les Clermontois restaient sur deux défaites consécutives, ils ont réussi à faire exploser la Section, qui était quant à elle invaincue depuis huit rencontres. Il n’y a pas eu photo. Les Palois ont été pris dans tous les compartiments du jeu et se sont montrés dans l’incapacité de répondre au défi physique et à l’intensité constante de l'ASM. Pris en conquête et dans les duels, ce fut un long de chemin de croix pour eux.

"On s’est peut-être pris pour ce que l’on n’était pas… Cela nous remet les pieds sur terre", déclarait dès la fin de la rencontre Julien Tomas au micro de Canal +. De quoi remettre un peu de doute dans la tête des coéquipiers du demi de mêlée palois ? Pas forcément, mais il est évident que les Béarnais n’ont pas rivalisé et ont surtout abdiqué très rapidement dans ce duel. Les Auvergnats avaient pourtant la pression car ils étaient dans l’obligation de se racheter au Marcel-Michelin. Ils n’ont pas raté leur entame pour se rendre la soirée plus que facile.

Un 7e bonus offensif cette saison

En inscrivant neuf essais par Van der Merwe (17e), Kayser (21e), Chaume (27e), Lee (42e), Strettle (52e et 64e), Jarvis (60e), Abendanon (70e) et Spedding (74e), l’ASM a conforté son statut de meilleure attaque. Emmenée par un très bon Yato, aussi bien en défense pour gratter les ballons, qu’en attaque pour dynamiter la défense, l’équipe de Franck Azéma n’a jamais relâché la pression. Elle a seulement cédé en infériorité numérique après le carton jaune contre… Yato (56’). Butler terminait une rare action de la Section suite à une touche.

Peceli Yato (Clermont) face à Pau - 18 mars 2017

Peceli Yato (Clermont) face à Pau - 18 mars 2017AFP

Le match aller disputé le 3 décembre avait déjà été spectaculaire - neuf essais avait été marqués - et il avait vu Pau débuter sa fameuse série qui s’arrête brutalement plus de trois mois après face au même adversaire. Clermont a déroulé ses capacités qu’on lui connait à envoyer sans cesse du jeu et l’on se dit, comme toujours, qu’à ce niveau, elle fera une machine difficile à arrêter dans la quête du Bouclier. On a dépassé les 40 minutes de temps de jeu effectif durant ce duel très intense qui n’a quasiment pas connu de temps mort.

0
0