Icon Sport

TOP 14 - Toulon-Brive (44-15) - Toulon chante sous la pluie

Toulon chante sous la pluie

Mis à jourLe 27/02/2016 à 19:36

Publiéle 27/02/2016 à 16:19

Mis à jourLe 27/02/2016 à 19:36

Publiéle 27/02/2016 à 16:19

Article de Anthony Tallieu

TOP 14 - Bien plus cohérent dans son jeu, Toulon, malgré la pluie, a dominé Brive (44-15) à Mayol, bonus offensif à la clé. Le RCT prend provisoirement les commandes du Top 14. Brive a quant à lui été indiscipliné au possible.

Le coup d'envoi de la partie de Mathieu Ugalde, tapé directement en touche, laissait entrevoir deux possibilités. Soit la volonté affirmée de l'équipe corrézienne d'en découdre dès le départ, soit une certaine difficulté à maîtriser les conditions climatiques. Ce fut les deux pour Brive tout au long de la partie. Dominés dans presque tous les compartiments du jeu, les Coujous étaient déjà menés 22-10 à la pause malgré le soutien du vent, encaissant rapidement un essai de pénalité (10e), puis un sur un beau lancement de jeu toulonnais conclu par Tuisova avant de couler avec un troisième essai "casquette", après une faute de main grossière de Germain dont profitait l'équilibriste D.Armitage. À ce moment-là, les Brivistes avaient déjà compris qu'ils rentreraient sans rien de Mayol.

Une seconde période pourrie par l'indiscipline

Sans solution, les proétégs de Nicolas Godignon se sont alors réfugiés dans l'arme du vice, multipliant les fautes pour tuer le rythme. Une entreprise qui a connu un certain succès, avec pas moins d'une vingtaine de pénalités sifflées en tout contre eux, des mêlées chronophages refaites à l'infini et des accrochages à répétition. Seuls deux cartons administrés au final à Tuncer (53e) et Mafi (61e) par un Cédric Marchat rapidement en manque de synonyme pour demander à Petrus Hauman, le capitaine briviste, de calmer ses troupes.

Ma'a Nonu (Toulon) face à Brive - 27 février 2016
Ma'a Nonu (Toulon) face à Brive - 27 février 2016 - Icon Sport

Une manœuvre anti-spectacle qui n'a pas empêchée les Toulonnais, bien supérieurs, de remplir tranquillement l'objectif qu'ils s'étaient secrètement fixé avant la partie. Taofifenua, Taylor et Mitchell, sur une passe décisive au pied de Cooper, ont parachevé un succès varois bonifié qui ne souffre d'aucune contestation. En passant deux fois d'affilée la barre des 40 points, le RCT s'est refait une santé et un capital confiance indéniables. Tout le contraire de Brivistes qui ont désormais deux semaines pour se remettre de cette grosse claque.

0 commentaire
Vous lisez :